Résultats record pour LO Holding: A la recherche de nouveaux projets «hors du commun»
Actualisé

Résultats record pour LO HoldingA la recherche de nouveaux projets «hors du commun»

Le Groupe LO Holding Lausanne-Ouchy a connu une année 2008 exceptionnelle avec un bénéfice consolidé de 33,9 millions de francs, en hausse de 56 %.

Après l'achèvement de «l'essentiel» au Flon, il cherche de nouveaux projets immobiliers hors du commun sur l'Arc lémanique.

La mutation du quartier du Flon entamée en 1998 sous le nom de Flon-Vision porte aujourd'hui pleinement ses fruits. «2008 restera dans les annales comme une année extrêmement marquante», a relevé lundi devant la presse Paul Rambert, directeur du groupe.

«Les Mercier» en activité

Le niveau des résultats s'explique notamment par une forte progression de la valeur de marché du patrimoine immobilier, passant de 22,1 à 37 millions de francs. Elle trouve son origine, entre autres, dans la mise en exploitation du complexe «Les Mercier» à la fin de l'année dernière.

Sans cette augmentation, le bénéfice aurait progressé de 17 %. Les produits des immeubles se sont améliorés pour leur part de 16,1 % pour atteindre 19,3 millions de francs.

En retraçant l'histoire de la dernière décennie, Paul Rambert a jugé que le Flon avait passé de l'état de «zone sympathique un peu alternative» à «un superbe quartier de centre-ville accueillant un public large et beaucoup plus important». «Flon-Vision était la bonne», a-t-il affirmé en réponse à une question.

«On referait ça»

Paul Rambert a rappelé qu'à l'époque certains voulaient du tout culturel ou du tout commercial. Le choix finalement opéré a poussé à mélanger les genres. Certains immeubles ont été restaurés, d'autres sont nouveaux. Les activités au Flon sont diverses, commerciales, culturelles ou administratives sans oublier des logements.

«C'est une bonne réponse pour un centre-ville et le Flon vit 24 heures sur 24 contrairement à d'autres endroits de Lausanne ou à ce que connaissent certaines villes européennes, a souligné Paul Rambert. «On referait ça», a-t-il assuré. Quelque 70 millions de francs vont encore être investis dans le Flon, alors que le projet d'appartements à Beau-Séjour a démarré.

Des challenges

Pour les perspectives plus larges, LO Holding recherche des projets immobiliers dans l'Arc lémanique qui représentent «des challenges» et «pas quatre villas mitoyennes à Apples», a souri Paul Rambert sans donner de précisions. LO a acquis un savoir-faire qu'il veut utiliser, notamment dans la transformation de friches industrielles.

Concernant l'exercice en cours, LO s'attend à une augmentation des produits des immeubles de 15 % avec un bénéfice qui devrait suivre. Bien qu'il ne prévoie pas une augmentation spectaculaire de la valeur de marché des immeubles cette année, le résultat global devrait être satisfaisant.

Recherches de fonds

Vu les conditions actuelles défavorables sur les marchés financiers, le groupe a suspendu sa recapitalisation. Il explore d'autres solutions, comme un investisseur externe ou des collaborations spécifiques sur certains projets.

(ats)

Ton opinion