A la veille de Nöël , gare aux jouets «louches» et bon marché
Actualisé

A la veille de Nöël , gare aux jouets «louches» et bon marché

Le vice-président de la Commission Européenne, l'Allemand Günter Verheugen, a mis en garde les consommateurs, juste avant Noël, contre les jouets «louches» et bon marché.

Il a annoncé une nouvelle réglementation européenne sur la sécurité des jouets pour janvier.

Dans un entretien au quotidien «Bild am Sonntag» à paraître dimanche, le commissaire européen à l'Industrie a conseillé aux consommateurs d'»ouvrir les yeux» en achetant des jouets et de faire attention aux «produits louches sans marque». «Bon marché ne signifie pas forcément bonne qualité», a-t-il déclaré au journal.

Et d'ajouter: «Lorsque l'on n'est pas sûr de l'origine du jouet, bas les pattes». M.BVerheugen a annoncé pour début janvier une nouvelle réglementation qui «adapte les normes de sécurité du jouet aux évolutions des 20 dernières années et qui les renforce», la directive en vigueur sur les jouets «n'étant plus actuelle».

Selon des informations du journal, il est prévu d'interdire dans la composition des jouets des substances chimiques qui provoquent le cancer, qui réduisent la fertilité ou qui peuvent entraîner des modifications génétiques. La nouvelle réglementation va aussi «contraindre les 27 Etats membres de l'UE à renforcer les contrôles», croit savoir le quotidien.

M. Verheugen s'est dit opposé à un arrêt des importations de jouets de Chine, premier exportateur mondial de jouets. «Les Chinois ont reconnu le caractère sérieux de la situation», a-t-il dit.

Les rappels de jouets chinois se sont multipliés ces derniers mois dans le monde, notamment aux Etats-Unis, la plupart du temps concernant des jouets présentant une trop forte teneur en plomb, mais parfois aussi des jouets ayant des défauts de conception.

En réaction aux critiques de l'étranger, mais aussi en Chine, le gouvernement chinois a annoncé récemment une série de mesures destinées à protéger la santé des consommateurs. (ats)

Ton opinion