06.09.2020 à 08:00

À l’avenir, les défilés ressembleront à ça

L’industrie de la mode repense la manière de présenter les collections à cause de la pandémie de Covid-19.

de
Emmanuel Coissy
6.9.2020

Le monde de la mode a aussi été secoué par le coronavirus. Les marques sont obligées de repenser le défilé. Certains sont convaincus que le changement sera radical. C'était même un titre de «Vogue» en mai dernier: «Le défilé de mode tel que nous l’avons connu, c’est terminé».

Etienne Russo qui crée des shows pour Chanel et Burberry, par exemple, s'est également exprimé dans Vogue: «Il y aura sans doute un avant et un après, c’est clair.» Voyons donc à quoi pourrait ressembler cet après.

Digital Only

La première fashion week entièrement numérique, c’était celle de Londres. Sur son site web, elle a présenté une variété de contenus créatifs tels que des podcasts et des reportages photos. Pour la première fois, la fashion Week de Milan a également été organisée sous forme numérique. La présentation de Gucci, diffusée en live sur les réseaux sociaux, a tiré son épingle du jeu: les collaborateurs du label jouaient les mannequins.

La Fashion Week d'Helsinki (HFW) s’est aussi distinguée par son approche du numérique. Dans l'émission de Patrick McDowell, par exemple, non seulement les robes mais aussi les modèles étaient virtuels. Chaque créateur a été associé à un expert en numérique. Les modèles étaient envoyés à des tailleurs numériques, revérifiés, faits sur mesure et finalement tout était mixé. Ensuite, la musique et le cadre ont été ajoutés. «Vogue» a écrit: «Voilà à quoi ressemble une fashion week numérique inspirante».

Distance sociale mise en scène

Paris, Londres et Milan veulent revenir aux défilés physiques après la digression numérique. Balmain nous en a donné un avant-goût. Pour le 75e anniversaire de la maison, son directeur artistique, Olivier Rousteing, a fait défiler ses mannequins sur un bateau filant sur la Seine. Il y avait, bien sûr, deux mètres de distance entre chaque modèle.

Jacquemus a fait différemment. Le styliste provençal a proposé un show avec une centaine d’invités triés sur le volet. Il s’est déroulé dans un champ. Il y avait 1,5 mètre entre chaque spectateur. Simon Porte Jacquemus est farouchement attaché au défilé qui, selon lui, est intrinsèquement lié au processus créatif.

Défilé home made

C'est ce qui s'est passé lors de l'événement de CR Runway, un défilé organisé par Carine Roitfeld, ex-rédactrice en chef du «Vogue» français. Il a été diffusé en live sur le Net. Les mannequins étaient filmés et ont défilé chez elles, à l’image des shooting à domicile réalisés par certaines filles (Bella Hadid) pour des magazines et des campagnes de pub. Le point fort n’était pas les fringues, mais la dimension humaine, soit une autre facette du monde de la mode.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!