31.07.2020 à 20:28

Football

À Lugano, Servette a fini par s’éteindre

Les Genevois ont mené au score au Cornaredo. Mais, privés de trop de cadres, ils ont fini par sombrer. Défaite 3-1.

de
Florian Vaney, Lugano
Sandi Lovric tente de tromper Joel Kiassumbua.

Sandi Lovric tente de tromper Joel Kiassumbua.

KEYSTONE

Première titularisation en Super League pour Alexis Martial et Noah Henchoz, deuxième pour Joël Kiassumbua au but, un milieu axial Maccoppi-Martial totalement inédit: Alain Geiger a fait dans la nouveauté vendredi soir à Lugano. Un peu par obligation, un peu par choix, l’entraîneur grenat ayant procédé au plus long déplacement de la saison sans neuf joueurs d’importance, parmi lesquels Jérémy Frick et Vincent Sasso. C’est donc dans un 4-4-2 remanié, avec Timothé Cognat en pointe aux côtés de Koro Kone, que Servette s’est présenté sur la pelouse du Cornaredo.

La stratégie genevoise, visant à faire tourner son effectif maintenant son billet pour l’Europa League en poche, a fait grincer des dents du côté du FC Sion (les Valaisans devront probablement affronter un Servette à 100% lundi prochain)? Peut-être. Reste que ce luxe-là, les Servettiens se le sont offert. Alain Geiger avait ainsi opté pour un plan de jeu un peu moins gourmand en efforts que d’habitude. Le technicien grenat en avait déjà parlé avant ce sprint final face aux quatre cancres de la ligue: son équipe allait devoir accepter d’un peu moins faire le jeu et d’un peu plus frapper en contres.

Et… Servette a frappé en contre. 20e minute, Miroslav Stevanovic sert Kastriot Imeri sur la gauche. Le joyau genevois s’avance, remise au centre où Timothé Cognat laisse très intelligemment passer. Koro Kone se retrouve seul, ajuste le petit filet et ouvre le score. Chirurgical!

Pensum grenat

Puisqu’à l’ère post-Covid un match ne tient à pas grand-chose, les Genevois auraient dû profiter de la confusion qui a parfois régné dans les rangs luganais pour enfoncer le clou. On pense, par exemple, à cette immense triple possibilité de la demi-heure. Trois fois, Kastriot Imeri délivrait des ballons de buts. Mais ni Stevanovic (coup de tête croisé sur corner), ni Iapichino (deux fois en bonne position dans les seize mètres) ne transformaient l’offrande. Au lieu de ça? Le décidément très malheureux Steve Rouiller déviait un puissant centre au sol de Christopher Lungoyi dans ses propres filets (42e, 1-1). Vivement que la saison se termine pour le défenseur central valaisan, brillant durant un peu plus de trois tours, à qui plus rien ne réussit.

Lorsqu’Alain Geiger parle d’une équipe qui a besoin de souffler, ce ne sont pas des paroles en l’air. La seconde période s’est ainsi transformée en pensum pour les Grenat. Il n’a pas fallu cinq minutes à Alexander Gerndt pour profiter d’un bon centre d’Olivier Custodio et positionner ses couleurs sur le chemin d’une nouvelle victoire. Au troisième but de la soirée, les visiteurs n’ont eu qu’une trop timide réaction à faire valoir. Si bien que, devant l’impuissance de ses troupes, Alain Geiger a rapidement rappelé ses cadres. Iapichino (59e), Stevanovic (70e) et Cognat (70e) n’auront du coup pas laissé trop de forces au Tessin. Et les jeunes Mathis Holcbecher, Alban Ajdini et Alexis Guerin, certes dans un contexte délicat, auront pu se faire les dents face à une opposition de valeur.

La soirée s’est conclue par une ultime réussite signée Mijat Maric (à nouveau sur un centre d’Olivier Custodio, décisif vendredi soir). Rien de grave pour le Servette FC, qui veillera à ne pas connaître le même sort à la Praille lundi face à Sion, mais pour qui l’exercice 2019/2020 constitue déjà une immense satisfaction.

Lugano - Servette 3-1 (1-1)

Cornaredo, 1000 spectateurs. Arbitre: Fedayi San.

Buts: 20e Kone 0-1; 42e Rouiller, csc. 1-1; 50e Gerndt 2-1; 82e Maric 3-1.

Lugano: Baumann; Lavanchy, Kecskes, Maric, Daprela, Yao (90e Jefferson); Lovric (67e Guidotti), Custodio (90e Covilo), Sabbatini; Gerndt (80e Janga), Lungoyi (90e Macek). Entraîneur: Maurizio Jaccobacci.

Servette: Kiassumbua; Sauthier (76e Mazzolini), Rouiller, Henchoz, Iapichino (59e Gonçalves); Stevanovic (70e Ajdini), Maccoppi (59e Holcbecher), Martial, Imeri; Kone, Cognat (70e Guerin). Entraîneur: Alain Geiger.

Avertissements: Lovric (63e, jeu dur), Maric (76e, jeu dur), Baumann (78e, antijeu), Imeri (89e, simulation).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jon Doe

01.08.2020 à 07:57

On sent la préservation de 8 titulaire et le ménagement de 4 autres dans le match pour être en forme et gagner le dernier match de la saison.

Ignacio

01.08.2020 à 07:55

Attention de ne pas sous-estimer l'adversaire de Challenge League lundi.

sirius3

31.07.2020 à 23:13

pas de commentaire