Mobilité: A l’usage, les autos électriques sont moins chères
Publié

MobilitéA l’usage, les autos électriques sont moins chères

Selon une étude du TCS, les coûts totaux d’un véhicule électrique, sur dix ans, sont inférieurs à ceux d’un véhicule classique diesel ou essence.

Comparaison de cinq modèles électriques et cinq thermiques, sur dix ans, avec un kilométrage annuel entre 0 et 30’000 km.

Comparaison de cinq modèles électriques et cinq thermiques, sur dix ans, avec un kilométrage annuel entre 0 et 30’000 km.

TCS

Les coûts kilométriques moyens d’une voiture ont diminué d’un centime par rapport à l’année précédente et se situent à 70 cts/km selon le calcul 2021 du TCS. Pour la deuxième fois, le TCS a pris en compte non seulement le coût moyen par kilomètre mais aussi le coût total des cinq voitures à moteurs thermiques et électriques les plus vendues en Suisse en 2020. Verdict: le faible coût du carburant et des services compensent le prix d’achat élevé des voitures électriques neuves, malgré une augmentation du coût de l’électricité et une diminution du prix des carburants fossiles en 2020. Le modèle le plus économique testé étant la Renault Zoe R135 Intens électrique.

Plus avantageux si on roule beaucoup

Cumulés sur dix ans, les coûts de carburant et d’entretien inférieurs d’un véhicule électrique compensent, à partir d’un certain kilométrage, le coût d’achat supérieur d’un véhicule neuf. Plus ce kilométrage est élevé, plus les économies potentielles sont importantes. Comparée à l’année dernière, cette différence est plus faible, car le prix du kWh pris en compte pour le calcul est de 0,2 fr/kWh (contre 0,15 fr/kWh l’année dernière), celui de l’essence de 1,45 fr/litre (1,61 fr/litre l’année dernière) et celui du diesel de 1.53 fr./litre (1,73 fr/litre l’année dernière).

(gma)

Ton opinion