06.04.2020 à 17:54

Un mort toutes les 3 minutes

A New York, des camions font office de morgue

L'Etat de New York, qui fait désormais figure d'épicentre de l'épidémie de nouveau coronavirus, a bien du mal à faire face à l'afflux de malades et de décès.

de
cga/afp

La nouvelle ligne de front de la maladie semble s'être déplacée aux Etats-Unis, où les chiffres de contamination et le nombre des décès explosent, faisant craindre une hécatombe dans les jours et les semaines à venir. «La semaine prochaine sera un moment comme Pearl Harbor, comme le 11 septembre, sauf que ce ne sera pas localisé, ce sera dans tout le pays», a prévenu l'administrateur fédéral des services de santé publique, Jerome Adams.

New York, littéralement ravagé par le virus, compte ses morts et appelle à l'aide. «Médecins, infirmiers, spécialistes de la respiration... à tous ceux qui ne sont pas déjà dans la bataille: nous avons besoin de vous», a lancé le maire démocrate de la ville Bill de Blasio.

L'Etat de New York, épicentre dans l'épicentre, a annoncé dimanche 594 décès en 24 heures, pour un total de 4159. En comparaison, il y a donc eu plus de morts à New York qu'en Iran et en Chine, si l'on tient compte des chiffres officiels. La ville de New York City qui cristallise toutes les inquiétudes. Dans cette mégalopole extrêmement dense où vit 12 millions d'habitants, le rythme des décès ne cesse de s'accélérer. La ville concentre près de la moitié des malades américains, le Covid-19 y fait un mort toutes les trois minutes.

La gravité de la situation dans le pays a conduit Joe Biden, candidat ayant les meilleures chances de décrocher l'investiture démocrate pour la Maison Blanche, à envisager pour cet été l'éventualité d'une convention de son parti sans public.

L'Etat de New York est peut-être «très proche du pic» des contaminations ou bien «ce pic est peut-être un plateau et nous sommes dessus», a commenté, prudent, le gouverneur démocrate Andrew Cuomo. En attendant, le système de santé de l'Etat est «sous tension» faute «d'équipements et de professionnels» en nombre suffisant, a-t-il martelé.

Donald Trump a annoncé samedi l'envoi d'un millier de médecins et infirmiers militaires à New York pour aider à faire face à l'afflux de patients. Les 325 premiers arrivés dimanche ont été affectés aux hôpitaux publics de la ville de New York, où la situation est la plus critique, a précisé M. Cuomo. Des corps de personnes décédées du Covid-19 sont transportés dans des remorques frigorifiques servant de morgue, devant les hôpitaux.

Les autres seront envoyés dans un centre de conférences de Manhattan transformé par l'armée en un gigantesque hôpital de 2500 lits, a précisé dimanche le ministre de la Défense Mark Esper. Quant au navire-hôpital militaire the Comfort, qui est à quai dans le port de New York tout comme le Mercy à Los Angeles, il pourra finalement «être ouvert aux malades du Covid-19 si cela devient nécessaire», a-t-il ajouté.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!