Météo: A nouveau de fortes précipitations

Actualisé

MétéoA nouveau de fortes précipitations

Après les fortes chutes de pluie tombées mercredi, de violents orages ont frappé la Suisse jeudi, forçant les autorités bernoises à continuer la surveillance du niveau de l'Aar.

Après les fortes précipitations qui ont provoqué une alerte inondation à Berne mercredi soir, de nombreux orages, violents par endroits, ont à nouveau éclaté jeudi. La Suisse romande a été peu touchée jusqu'à présent, mais Météosuisse a annoncé un front froid venant d'ouest pour la nuit.

Les premiers orages ont éclaté en début d'après-midi dans le sud du Valais, dans la région de Loèche, avant de glisser en direction de l'Oberland bernois, puis encore plus à l'est.

C'est à Trogen, dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures, que les précipitations les plus fortes ont été mesurées, avec 60 millimètres en moins de deux heures. Cela représente plus du tiers de ce qui tombe habituellement en un mois, a précisé SF Meteo.

Gais, une commune située à proximité n'a pas été épargnée non plus, enregistrant 48 millimètres de pluie. Dans la région de Napf - une des plus pluvieuses de Suisse- il est finalement tombé 42 millimètres de pluie jeudi après-midi.

Accalmie en soirée

Ce service météorologique a annoncé une accalmie pour la soirée avant la venue d'un front froid en provenance de l'ouest en fin de soirée. Il entraînera de violents orages locaux, mais aussi de fortes précipitations en général, précise-il dans un communiqué.

Cette situation incertaine oblige les autorités bernoises à poursuivre la surveillance du débit de l'Aar qui a atteint 420 m3/ seconde mercredi soir, soit le niveau à partir duquel des dégâts sont probables. L'Aar a en effet subitement gonflé ce soir-là après qu'un affluent de l'Aar, la Zulg, dans la région de Thoune s'est déchaîné à la suite d'un violent orage local.

Les vents étant très faibles en haute altitude, les orages sont restés longtemps sur la même région, déversant une énorme quantité d'eau, a expliqué MeteoNews.

Stationnement interdit

Dans le quartier de la Matte, victime de fortes inondations en 2005, les digues construites à la hâte par les habitants mercredi avec des sacs de sable vont demeurer. Aucun véhicule ne peut y stationner. La circulation, y compris celle des transports publics, est toujours interdite, ont indiqué les autorités de la ville fédérale jeudi dans un communiqué.

Mercredi soir, les alertes ont bien fonctionné. Elles ne se sont finalement pas révélées nécessaires, le niveau de l'Aar ayant cessé de monter dès 21h00. Les responsables restent toutefois très attentifs. Jeudi après-midi, le débit était de 340 m3/s.

«Danger marqué»

D'une manière générale, l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) surveille la situation des eaux suisses en concertation avec Météosuisse et les autorités cantonales. L'OFEV réévalue régulièrement la situation et publie ses conclusions dans le bulletin de vigilance. La population est invitée à suivre les consignes des autorités locales.

Suite aux pluies des derniers jours et des dernières semaines, les sols sont un peu partout saturés d'eau. A ce phénomène s'ajoute la fonte persistante des neiges et des glaciers qui alimente les cours d'eau et les lacs des Alpes, ce qui à son tour fait fortement monter les débits et les niveaux d'eau. De fortes pluies et des orages peuvent transformer localement cette situation en crues et en inondations, rappelle l'OFEV.

Il est possible que le «niveau de danger marqué» soit atteint. Il est toutefois difficile de prévoir quels ruisseaux seront concernés. Pour les grands cours d'eau, cette prévision peut se faire quelques heures à l'avance seulement.

A Neuchâtel aussi

Les dégâts annoncés sont pour l'heure minimes. A Neuchâtel, les fortes précipitations ont provoqué un éboulement au-dessus de la gare de Boveresse (NE). Des inondations se sont également produites au centre du village, touchant certains bâtiments. Aucun blessé n'est à déplorer, a indiqué la police neuchâteloise. (ats)

Inondations à Bâle-Campagne

Les violents orages ont fait d'importants dégâts dans la nuit de jeudi à vendredi à Bâle-Campagne. Autour de minuit, plus de 40 appels pour des caves et des locaux inondés sont parvenus à la centrale d'alarme, a précisé vendredi la police cantonale. A Giebenach notamment, un ruisseau est sorti de son lit et a causé des dégâts notables à une maison d'habitation. A Arisdorf sur l'autoroute A2, de grosses quantités d'eau se sont accumulées par moment sur la chaussée, perturbant fortement le trafic. La situation s'est normalisée durant la nuit.

Ton opinion