Lausanne-Puidoux (VD): A peine posés, les rails doivent déjà être changés

Actualisé

Lausanne-Puidoux (VD)A peine posés, les rails doivent déjà être changés

Des travaux auront lieu sur la ligne entre Grandvaux et La Conversion, moins d'un an après le chantier qui avait coupé la ligne.

par
Yannick Weber
La ligne avait été totalement interrompue pendant sept semaines en été 2018.

La ligne avait été totalement interrompue pendant sept semaines en été 2018.

Keystone/Jean-christophe Bott

Le chantier de grande ampleur avait interrompu totalement la ligne entre Lausanne et Puidoux-Chexbres pendant sept semaines. Moins d'un an plus tard, rebelote, le secteur verra à nouveau des ouvriers travailler sur les voies. «L'été passé, on a supporté parce qu'on comprenait que c'était important à faire. Mais là, on en a un peu ras le bol.» Véronique, habitante de La Conversion (VD), reste dubitative après avoir reçu un flyer d'information des CFF annonçant que des travaux de nuit allaient avoir lieu sur les voies qui passent presque sous ses fenêtres. Car le secteur avait justement été entièrement retapé l'été dernier.

Véronique s'en souvient bien. Poussière, bruit, tremblements: impossible de profiter de sa terrasse pendant tout l'été. «Et aujourd'hui vient ce flyer, qui est un peu léger. En somme, c'est comme s'ils nous disaient de nous démerder et de mettre des boules Quies. Mais pourquoi le secteur doit-il à nouveau subir des chantiers alors que les rails sont neufs?», se demande-t-elle.

Soudures défectueuses

Les CFF expliquent que des problèmes au niveau des soudures ont été détectés. Les causes ont été analysées. Conclusion: «L'équipement utilisé pour le processus de réchauffement préalable aux soudures par une entreprise tierce ne fonctionnait pas correctement, explique Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF. Et le froid hivernal a provoqué des ruptures.»

Les problèmes se sont concentrés entre La Conversion et Grandvaux. «Toutes les soudures y ont fait l'objet d'une auscultation ultrasonique», ajoute le porte-parole. En février, des premiers travaux urgents ont permis de poser des éclisses, ces pièces métalliques qui raccordent deux rails, là où les soudures avaient rompu. Les travaux nocturnes, qui dureront de mardi prochain au vendredi 22 mars, de 22h à 6h du matin, viseront à changer les rails et à procéder à de nouvelles soudures. Le trafic ferroviaire, lui, ne sera pas impacté.

Un cas rare

Manque de chance pour l'image, ces travaux doivent être menés pour corriger l'un des chantiers les plus médiatisés des CFF ces dernières années. Mais de telles retouches sont-elles fréquentes sur le réseau suisse, après un premier chantier? «Heureusement non, ce sont plusieurs circonstances additionnées qui ont provoqué cette situation», note Jean-Philippe Schmidt. Il explique que des soudures défectueuses, détectées que dans quelques cas isolés, ne mènent que rarement à des ruptures. «D'autres circonstances aggravantes doivent être présentes, en l'occurrence le froid», ajoute le porte-parole.

Ton opinion