Actualisé 19.01.2010 à 20:11

France

A peine sorti de garde à vue, il agresse les pompiers

Un jeune homme de 19 ans, coupable samedi soir de violences volontaires contre des sapeurs-pompiers à Barjols (Var) après avoir la veille agressé et blessé des gendarmes a été condamné mardi à six mois de prison dont trois avec sursis avec mandat de dépôt par le tribunal correctionnel de Draguignan.

Le tribunal qui a jugé uniquement l'agression des sapeurs-pompiers a assorti la peine d'une amende de 1000 euros.

Un comparse jugé pour les mêmes faits a écopé de six mois avec sursis et 1500 euros d'amende. Le procureur a requis pour les deux agresseurs six mois de prison dont trois avec sursis.

Les sapeurs-pompiers volontaires ont été attaqués alors qu'ils portaient secours à une personne blessée au cours d'une rixe dans laquelle une cinquantaine de personnes en état d'ébriété étaient impliquées. L'un des sauveteurs blessé a présenté un certificat médical stipulant une interruption totale du travail (ITT) de moins de cinq jours.

La veille, l'auteur principal des violences, Gabriel Cali, ivre, avait durant la même fête votive de la Saint-Marcel participé à une rixe au cours de laquelle trois gendarmes ont été blessés.

Placé en garde à vue, il avait bénéficié de la clémence du parquet de Draguignan qui avait ordonné sa remise en liberté et lui avait fixé une convocation judiciaire pour juin.

Peu après avoir quitté la brigade de gendarmerie, il s'était remis à boire. Selon de nombreux témoins, il avait importuné commerçants et spectateurs de la fête avant de participer à une deuxième bagarre.

Cette année la sécurité de la fête de la Saint-Marcel a été privée des renforts de gendarmerie mobile mobilisée par le match de football Montpellier-Nice. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!