Actualisé

Bob Sinclar«A quand un DJ qui mixe aux Enfoirés?»

Le DJ français s'est plaint dans «Le Parisien» du manque de reconnaissance dont lui et ses pairs souffrent. Extraits.

par
fec
Bob Sinclar s'estime tenu à distance par le show-business.

Bob Sinclar s'estime tenu à distance par le show-business.

Bob Sinclar regrette que l'electro et ceux qui la font vivr­e ne soient pas mieux considérés. Le Parisien de 43 ans a fait part de ses doléances au «Parisien», alors qu'il promeut son nouvel album, «Paris by Night».

«En France, on croit toujours que la scène electro est un effet de mode qui va disparaître. Le monde de la musique ne nous reconnaît pas à notre juste valeur. A quand, par exemple, un DJ aux Enfoirés? On pourrait mixer pendant les entractes. On est là depuis 15 ans et on fait bosser du monde!» Mais Sinclar a une hypothèse. «Peut-être qu'on véhicule une image un peu trop hautaine», admet-il.

Album distribué uniquement via le net

Bob Sinclar a également profité de cette interview pour expliquer les raisons qui l'ont poussé à vendre sa nouvelle galette uniquement sur Vente-privee.com. «La musique est désormais accessible gratuitement et les jeunes n'ont plus rien à faire d'un disque physique. Moi qui vénère les vinyles, je le regrette. Mais c'est vrai qu'il faut être vraiment fan pour acheter un CD à 15 €, c'est trop cher. (...) A partir de là, tu t'en fous que l'on vende ton disque à 6 €. L'important, c'est la distribution, pas le profit. Avec Vente-privee.com, je vais directement chez douze millions d'acheteurs potentiels. Et puis, il ne faut pas se mentir, la musique est devenue un objet de consommation compulsive. Plus on parle de mon disque, plus je ferai de concerts.»

Suivez toute l'actualité de la musique et des festivals sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!