Etats-Unis: A San Francisco, la police veut s’équiper de robots armés

Publié

Etats-UnisÀ San Francisco, la police veut s’équiper de robots armés

Une demande vient d’être déposée par le département de la police de San Francisco pour pouvoir tuer des suspects avec des robots afin d’éviter de menacer la vie des policiers.

Shutterstock

On pourrait penser au scénario d’un film de science-fiction, mettant en scène des policiers robots. Mais cela pourrait bien arriver dans la réalité à San Francisco, où le département de police a déposé une demande préliminaire auprès du conseil de la ville afin de s’équiper de robots dotés d’armes. Leur objectif est de pouvoir tuer des suspects lorsqu’aucune autre solution n’est envisageable et si la menace est suffisante pour qu’il y ait un risque de mort chez les policiers ou les citoyens.

Une demande qui s’avère une étape supplémentaire relativement aux robots d’observation ou aux machines dédiées au désamorçage des bombes utilisés actuellement. Il va sans dire que des voix se sont fait entendre, comme le relève le site Mission Local. «Nous vivons dans un futur dystopique, où nous nous demandons si la police peut utiliser des robots pour exécuter des citoyens sans procès, jury ou juge», relève Tifanei Moyer, avocate pour les droits civiques. Quant au porte-parole de la police, Robert Rueca, il souligne que l’utilisation des robots armés ne se ferait que dans le cadre de circonstances rates et exceptionnelles.

L’histoire nous rappelle cependant qu’en 2016, la police de Dallas avait installé des explosifs sur un robot pour faire sauter un tireur embusqué qui avait déjà abattu 5 policiers. De plus, certains robots destinés à désamorcer des bombes sont déjà équipés de fusils qui tirent des balles à blanc, dont les cartouches pourraient être remplacées par des balles réelles. Mais du côté des constructeurs de robots, un groupe comprenant Boston Dynamics que l’on connaît pour ses robots avancés a signé un engagement dans lequel ils promettent de ne pas armer leurs créations robotisées. À l’heure actuelle, la police de San Francisco dispose de 17 robots dont 12 sont fonctionnels, des modèles radiocommandés qui n’ont jamais été utilisés pour attaquer des personnes vivantes.

(eri)

Ton opinion

15 commentaires