Football: À Sarajevo, les filles s’imposent 39 à 0!
Publié

FootballÀ Sarajevo, les filles s’imposent 39 à 0!

Score fleuve en Bosnie-Herzégovine lors d’un match de première division, de quoi faire jazzer. À commencer par les dirigeants de l’équipe victorieuse très embarrassés.

par
Christian Maillard
Les joueuses de FK Sarajevo ont pris du plaisir à faire trembler les filets.

Les joueuses de FK Sarajevo ont pris du plaisir à faire trembler les filets.

DR

On se souvient de la «sortie» de René Fasel, lors d’une interview accordée à La Tribune de Genève et 24 heures alors président de la Fédération internationale de hockey, lors des Jeux de PyeongChang, qui s’était indigné après le succès 8 à 0 des Suissesses face à la Corée du Sud. Les joueuses helvétiques auraient-elles dû lever le pied? Cette remarque il y a quatre ans du Fribourgeois avait fait jazzer, forcément.

Cette question est revenue sur le tapis cette semaine lors du championnat de football féminin de Bosnie-Herzégovine. Un mois après avoir remis à leur place le FK Drina Zvornik (12-0) en Coupe, les joueuses du FK Sarajevo ont fait trembler les filets à trente-neuf reprises lors de la 15e journée de championnat. 39 à 0, oui 39 à 0 dans une rencontre de première division, de quoi susciter également plein de questions après cette victoire fleuve d’une équipe qui a remporté 19 des 20 parties de la saison.


Plutôt embarrassés, les dirigeants de Sarajevo ont envoyé un communiqué pour expliquer les raisons de cette victoire fleuve: «Le FK Drina Zvornik, dernier du championnat avec uniquement des défaites au compteur, est venu à Sarajevo avec une équipe largement rajeunie. Au retour des vestiaires, il y avait seulement huit joueuses qui étaient sur la pelouse pour jouer la seconde période.»

‹‹Quels que soient les résultats obtenus en fin de saison, toutes les équipes de première division gagnent la même somme, et parmi ces clubs, il y en a évidemment certains qui n’utilisent la compétition que pour s’enrichir.››

Propos des dirigeants du FK Sarajevo, vainqueur 39 à 0

S’ils ne remettaient pas en cause l’investissement de la formation des visiteuses, les patrons du club de la capitale ont pointé du doigt ceux de leurs adversaires qu’ils ont accusé d’avarice. «Il faut souligner que quels que soient les résultats obtenus en fin de saison, toutes les équipes de première division gagnent la même somme, et parmi ces clubs, il y en a évidemment certains qui n’utilisent la compétition que pour s’enrichir, quels que soient le classement et les performances de leur équipe», précisent les dirigeants de Sarajevo dans le communiqué.

Les filets en tremblent encore…

Ton opinion

8 commentaires