Actualisé 29.03.2017 à 14:29

Bâle

A-t-il tiré cinq fois par légitime défense?

Le procès d'un Turc de 35 ans, jugé pour avoir blessé aux jambes le serveur d'un bar bâlois, s'est ouvert mardi.

de
jd/dmz
Les faits se sont produits dans ce café.

Les faits se sont produits dans ce café.

20 Minuten

Cinq coups de feu avaient été tirés le 18 juillet 2016, vers 14h30, dans un café-restaurant du centre-ville de Bâle. Un des projectiles avait éraflé la jambe d'un serveur, un autre lui avait transpercé le mollet. Depuis, l'homme est en incapacité de travail totale.

Mardi, le procès du tireur s'est ouvert devant le tribunal correctionnel de la ville. Le tireur, un Turc de 35 ans, répond de tentative de meurtre et de violation de la loi sur les armes.

Motifs peu clairs

Les raisons de ce déchaînement de violence restent peu claires. Les deux protagonistes avaient déjà eu une altercation le soir précédent. Selon le procureur, le tireur avait offert 300 francs à la victime. Pour solder une affaire illégale? Mystère. Ce qu'on sait avec certitude, c'est que le serveur a refusé l'argent.

Le lendemain, l'accusé a alors débarqué au restaurant, avec une arme chargée, «pour faire la paix». Il a cependant vite remarqué que son offre allait être refusée. Selon lui, la victime et son frère l'«attendaient avec leurs hommes». Ce que les juges ont considéré comme «une connerie». «Comment ont-ils pu savoir que vous viendriez?», a demandé l'un d'eux.

C'est alors que tout a dégénéré. Selon le prévenu, les frères aussi étaient armés. Il a alors tiré le premier, pour se défendre. «C'est moi la victime, ils m'ont attaqué», a-t-il martelé.

Huit ans de prison

Le procureur a exposé une autre version de l'histoire. «Le prévenu n'a jamais eu l'intention de régler le différend pacifiquement. Il savait à l'avance que cela allait être violent», a-t-il argumenté, avant de demander huit ans et trois mois de prison et une amende de 300 francs.

L'avocat de la défense a plaidé l'acquittement. Il a insisté sur le fait que son client disait la vérité et voulait vraiment sauver sa vie. La date du verdict n'est pas encore connue.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!