Tessin: A-t-il tué l’héritière par cupidité?
Publié

TessinA-t-il tué l’héritière par cupidité?

Le Ministère public tessinois va bientôt déposer l’acte d’accusation contre un Allemand de 30 ans. Il l’accuse du meurtre d’une jeune Britannique, en avril 2019, dans une chambre d’hôtel de Muralto (TI).

par
ofu
1 / 5
Anna Florence R., a été retrouvée morte à l'hôtel La Palma au Lac, à Muralto, le 9 avril 2019.

Anna Florence R., a été retrouvée morte à l'hôtel La Palma au Lac, à Muralto, le 9 avril 2019.

Rescue media
La victime a été retrouvée dans la salle de bains de la chambre 501.

La victime a été retrouvée dans la salle de bains de la chambre 501.

Rescue media
KEYSTONE

Ce n’était probablement pas un jeu sexuel qui s’est mal terminé. En avril 2019, le corps sans vie d’une jeune Britannique de 22 ans avait été retrouvé dans une chambre d’hôtel de Muralto (TI). Elle y séjournait depuis trois jours avec son petit ami, un Allemand désormais âgé de 30 ans, domicilié dans le canton de Zurich. Son compagnon, qui avait donné l’alerte vers 7h du matin, avait évoqué aux enquêteurs un jeu sexuel qui a mal tourné.

L’enquête a désormais été bouclée. Le Ministère public tessinois accuse le ressortissant allemand de meurtre, d’escroquerie, de vol ainsi que d’autres délits, rapporte ce vendredi «Blick». Le procès devrait avoir lieu en février ou mars 2021.

Intéressé par son argent?

Lors de son interrogatoire, l’accusé a expliqué que lui et sa petite amie aimaient le sadomaso. Le soir des faits, il l’aurait étranglée avec un linge pour décupler le plaisir. Il dit avoir trop serré, mais pas intentionnellement. L’autopsie confirme: la jeune femme est morte par asphyxie.

Or une découverte faite quelques mois plus tard dans l’hôtel en question jette une toute autre lumière sur l’affaire. Lors de travaux d’entretien de l’ascenseur, des ouvriers ont trouvé la carte de crédit de la victime, planquée dans une cachette. Les enquêteurs pensent que l’Allemand l’a déposée là pour la récupérer plus tard. Tout porte ainsi à croire qu’il s’intéressait à son argent. La Britannique était en effet une riche héritière. Sa fortune est estimée à plusieurs millions, écrit le quotidien alémanique. La procureure en charge du dossier, Petra Canonica Alexakis, le soupçonne d’avoir agi par cupidité.

Le prévenu doit rester en détention provisoire jusqu’au procès puisqu’il existe un risque de fuite.

Ton opinion