Espagne: A-t-on le droit de grimper au poteau pour défendre?
Actualisé

EspagneA-t-on le droit de grimper au poteau pour défendre?

Une action en 3e division espagnole aurait pu donner du fil à retordre aux arbitres de la partie.

par
jpw
Voici une façon bien incongrue de défendre...

Voici une façon bien incongrue de défendre...

Sur un coup de coin, le joueur de Cuarte Daniel Nadales a grimpé au poteau d'un de ses propres buts. Son action a fait le tour de la toile assez rapidement sous l'appellation l'action du Koala. «Tout le monde m'appelle. J'ai arrêté le travail vers 15 heures. Sur le moment, je ne me suis pas rendu compte de ce qu'il s'était passé. Il a fallu revoir la photo plusieurs fois», a commenté Daniel Nadales, 28 ans, dans les colonnes du journal Marca.

Nadales a justifié son attirance vers le très haut par le fait que ses adversaires mesuraient tous «trois têtes de plus» que lui. Mais sur le moment, personne ne s'est rendu compte des penchants d'alpiniste du capitaine de Cuarte, finalement battu sur sa pelouse par Teruel (1-3).

Selon le règlement, Nadales aurait été averti s'il avait touché le ballon. Pire, s'il avait empêché le cuir de finir au fond des filets, il aurait risqué l'expulsion.

Ton opinion