08.10.2020 à 20:28

Cyclisme«À un millimètre près, j’aurais pu être paralysé»

Le cycliste belge Remco Evenepoel, victime d’une fracture du bassin lors du dernier Tour de Lombardie, a dévoilé que le verdict aurait pu se révéler bien pire.

von
Simon Meier
Remco Evenepoel, ici dans un fossé le 15 août passé lors du Tour de Lombardie, a évité le pire.

Remco Evenepoel, ici dans un fossé le 15 août passé lors du Tour de Lombardie, a évité le pire.

KEYSTONE

Remco Evenepoel, l’une des nouvelles stars du peloton cycliste, a vu sa saison s’achever brutalement le 15 août dernier. Le Belge de la formation Deceuninck-Quick Step, 20 ans, s’était brisé le bassin à la suite d’une chute spectaculaire au Tour de Lombardie. Dans son malheur, il aurait pu connaître une issue bien plus dramatique encore. Il l’a dévoilé lors d’un documentaire diffusé sur la chaîne VTM.

«Seuls les médecins le savent, mais à une largeur de clou près, j’aurais pu être paralysé, a expliqué le jeune espoir du cyclisme mondial. Ma fracture était située à un millimètre de mon nerf. S’il avait été touché, j’aurais pu passer ma vie dans un fauteuil roulant. J’avais aussi une veine touchée et j’aurais pu me vider de mon sang dans ma jambe, raison pour laquelle ils ont dû m’opérer immédiatement en Italie.»

Une confession qui fait froid dans le dos, mais qui aura au moins un avantage. Après avoir frôlé le pire, Remco Evenepoel sera mieux à même de relativiser sa grave blessure.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
16 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Cédric

09.10.2020 à 09:28

a tous ceux qui critiquent, j'éspère simplement pour vous qu'il ne vous arrivera rien de grave un jour. Parler de cette manière est inadmissible après un accident pareil. je pense que vous ne vous rendez pas compte de la gravité de la chute. De plus, avec vos histoire de dopage vous me faites bien rire! vous pouvez prendre tout les produits dopants, vous n'arrivez jamais a la cheville d'un coureurs professionnels ! même si il peux peu être avoir du dopage, cela ne fait pas tout loin de là! pourquoi toujours parler dopage dans le cyclisme, mais jamais dans le football? Si il y aurait autant de contrôle dans le football ça serait bien différent !

Kate

09.10.2020 à 08:22

quelle hypocrisie ! pourquoi les journalistes n'osent pas parler de dopage ?!.... j"espère que 20 Minutes ne va pas me censurer, ma remarque n'est pas irrespectueuse, il est permis d'espérer ...

Fab

09.10.2020 à 06:53

C’est pas un drame d’être opéré en italie! Bon rétablissement