15.09.2020 à 12:14

EtudeA vélo, les remorques plus sûres que les sièges enfants

Le Bureau de prévention des accidents a réalisé une étude comparative dont la conclusion est nette.

Selon le Bureau de prévention des accidents, les remorques sont le moyen le plus sûr de transporter les enfants à vélo (photo d'archive).

Selon le Bureau de prévention des accidents, les remorques sont le moyen le plus sûr de transporter les enfants à vélo (photo d'archive).

KEYSTONE/SIGI TISCHLER

Chaque année, quelque 8500 enfants sont blessés dans un accident de la route, en incluant le transport à vélo. Selon le Bureau de prévention des accidents (BPA), la façon la plus sûre de transporter des enfants à vélo est d’utiliser une remorque plutôt qu’un siège.

Dans la plupart des accidents par collision, la remorque est seulement déviée sur le côté et ne se renverse pas, a indiqué le BPA mardi dans un communiqué. En revanche, s’il est sur un siège, l’enfant tombe de haut sur la route.

Les caractéristiques qui comptent dans le choix d’une remorque sont en particulier la qualité des harnais, l’assise, l’espace autour de la tête, la robustesse de la construction et la stabilité de l’arceau de sécurité, selon le BPA. En outre, un fanion ainsi qu’un éclairage arrière rouge non clignotant sur la remorque sont gages d’une meilleure visibilité. La référence du fabricant avec un renvoi à la norme EN 15918 doit être notée sur la remorque, estime le BPA.

Normes pour les sièges et les vélos-cargos

Le BPA indique que, «si en raison des coûts ou d’un manque de place», un siège est préféré à une remorque, il faut s’assurer qu’il soit équipé d’un harnais réglable et de repose-pieds munis de sangles de fixation. Les bons sièges sont conformes à la norme EN 14344 et disposent d’un dossier d’au moins 40 centimètres de haut, d’après le BPA. Il recommande aussi que les sièges soient installés à l’arrière du vélo.

Pour les vélos-cargos, cependant moins utilisés en Suisse d’après le BPA, il faut choisir un modèle qui comporte un siège muni d’une ceinture de sécurité pour chaque enfant. La nacelle doit être stable et robuste. Par ailleurs, les enfants ne doivent pas pouvoir atteindre la chaussée ou les parties mobiles de l’engin (roues et rayons) avec leurs pieds et leurs mains. Le BPA recommande aussi les modèles à trois roues plutôt qu’à deux.

Le BPA a constaté que les parents ont des incertitudes quant à la sécurité de leurs enfants lors du transport à vélo et que certaines informations font parfois défaut. Il recommande que, quel que soit le mode choisi, l’enfant et le conducteur portent un casque. En outre, le BPA estime important d’avoir un vélo stable, avec des freins en bon état et, dans l’idéal, une béquille double.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!