Hockey sur glace: A Zoug, Bienne a replongé
Actualisé

Hockey sur glaceA Zoug, Bienne a replongé

Les Seelandais, trop indisciplinés, concèdent leur neuvième défaite en dix rencontres.

par
Christian Maillard
Zoug

Après s'être imposé à deux reprises cette saison dans cette patinoire de la Bossard Arena, une fois lors d'une prolongation et la seconde aux tirs au but, les Biennois ont cette fois-ci dû capituler. A la Bossard Arena, les Seelandais ont concédé leur neuvième défaite en dix sorties, avec comme c'est souvent le cas ces derniers temps beaucoup de regrets.

En confiance après leur succès - une fois encore en «overtime» - la veille à la Tissot Arena (6-5), les Seelandais ont profité d'une première pénalité pour poursuivre sur leur élan et prendre d'assaut la cage de Leonardo Genoni. Et c'est alors que Dominik Schlumpf sortait du cachot que le visiteur a trouvé l'ouverture, Mike Künzle profitant d'une passe millimétrée de David Ullström (10e). C'était plutôt bien parti. Mais la réaction ne n'est pas fait attendre. Zoug a égalisé soixante-sept secondes plus tard grâce à un maginifique solo de Carl Klingberg. Après ce départ canon, les deux formations ont, contrairement à vendredi soir (3-3 après le premier tiers), resserer leurs gardes. Après avoir encaissé onze buts vendredi soir, chat échaudés craignant l'eau froide, on était devenus plus prudents.

Alors que les Seelandais semblaient avoir pris un léger ascendant sur une partie bloquée, sans émotion, les joueurs de Suisse centrale, sans pour autant se montrer impressionnant, ont profité, eux, d'une supériorité numérique pour reprendre par Lindberg (35e) les devants; ce que n'avaient pas été capables de faire les joueurs de Törmänen, qui auraient dû faire la différence, notamment lors de leurs deux situations spéciales. C'est dans cet exercice-là, que Marc-André Pouliot, blessé depuis le 20 décembre, manque le plus à ses coéquipiers, lui qui est toujours capable d'un trait de génie...

Si les Biennois ont marqué le deuxième but par Ullström alors qu'ils se trouvaient en... infériorité numérique, puis le troisième via Brunner en supériorité, ils allaient finalement perdre ce match à cause de leur indiscipline. C'est en effet deux fois avec un homme de plus sur la glace que Sven Senteler (53e) et Erik Thorell (54e) allaient tromper un Jonas Hiller qui n'a pas été en mesure d'empêcher ce HC Bienne de replonger après une fois encore souvent tutoyer leur adversaire

Zoug - Bienne 4-3 (1-1 1-0 2-2)

Bossard Arena. 7048 spectateurs. Arbitres: MM. Hebeisen, Salonen; Obwegeser, Altmann.

Buts: 10e Künzle (Ullström) 0-1, 11e Klingberg 1-1, 35e Lindberg (Alatalo/5 c 4) 2-1, 51e (50'39'') Ullström (Forster/4 c 5!) 2-2, 53e (52'03'') Senteler (Martschini/5 c 4) 3-2, 54e (53'20'') Thorell (Alatalo/5 c 4) 4-2, 56e Brunner (Ullström, Rajala/5 c 4) 4-3.

Zoug: Genoni; Morant, Alatalo; Schlumpf, Geisser; Thiry, Zryd; Stadler; Martschini, Lindberg, Thorell; Klingberg, Kovar, Hofmann; Simion, Senteler, Zehnder; Langenergger, Albrecht, Leuenberger.

Bienne: Hiller; Sataric, Salmela; Rathgeb, Forster; Moser, Kreis; Kohler, Fey; Fuchs, Ullström, Rajala; Riat, Neuenschwander, Schneider; Brunner, Nussbaumer, Künzle; Tanner, Gustafsson, Tschantré.

Pénalités: 5 x 2' contre Zoug; 8 x 2' contre Bienne.

Notes: Zoug sans Diaz, Bachhofner, Schnyder, Zraggen ni Bougro (blessés). Bienne sans Cunti, Hügli, Lüthi, Pouliot ni Ulmer (blessés). Temp-mort: Bienne (58'08'') qui sort son gardien à 58'24'' jusqu'à 58'36'' puis de 58'48'' jusqu'à 59'52''.

Ton opinion