Paris: Abattoirs toujours bloqués par les éleveurs en colère
Actualisé

ParisAbattoirs toujours bloqués par les éleveurs en colère

Le ministre de l'Agriculture a nommé mardi un médiateur pour résoudre la crise de la viande bovine.

Un éleveur bovin alimente un feu avec un pneu devant les abattoirs Charal, le 09 novembre 2010, à Cholet (F).

Un éleveur bovin alimente un feu avec un pneu devant les abattoirs Charal, le 09 novembre 2010, à Cholet (F).

Eleveurs bovins, industriels et distributeurs se retrouvent mercredi pour dégager un compromis sur les prix de la viande. Les producteurs ont décidé de maintenir le blocage d'une dizaine d'abattoirs du groupe Bigard, numéro un du secteur, tant qu'un accord n'aura pas été trouvé.

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a annoncé mardi la nomination d'un médiateur, Loïc Gouello, afin d'assurer une sortie de crise. Le premier point de la feuille de route porte sur «une remontée très rapide des prix» de la viande, compte tenu de «la situation intenable» des producteurs.

Les éleveurs réclament une revalorisation des prix de 60 centimes d'euros (80 ct.) le kilo de carcasse, payé aujourd'hui trois euros (4 fr.). Leurs revenus figurent parmi les plus bas du secteur agricole. L'envolée cet été des cours des matières premières, qui a engendré un surcoût de l'alimentation animale, n'a fait qu'empirer les choses.

(AFP)

Ton opinion