Territoires palestiniens: Abbas réitère son soutien à une conférence de paix

Actualisé

Territoires palestiniensAbbas réitère son soutien à une conférence de paix

Le président palestinien soutient l'initiative française d'une conférence internationale de paix avec Israël.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Le président palestinien Mahmoud Abbas a réaffirmé son soutien à l'initiative française d'une conférence internationale de paix, samedi 17 septembre lors du sommet du Mouvement des Non-alignés au Venezuela, insistant sur la nécessité de mettre en place un calendrier.

«Nous continuons de travailler avec la France, les parties arabes, européennes et internationales, dont les Etats-Unis et les Nations unies, pour mener à bien la conférence internationale pour la paix et créer de nouveaux mécanismes de négociations» avec Israël, a déclaré M. Abbas devant les chefs d'Etat et délégations présentes.

En juin à Paris, une trentaine de représentants de pays arabes et occidentaux, de l'ONU et de l'Union européenne, s'étaient réunis pour soutenir cette initiative visant à organiser une conférence avec les Israéliens et les Palestiniens d'ici la fin de l'année.

Pour un «calendrier précis»

Le dirigeant palestinien a insisté samedi sur la nécessité de mettre en place un «calendrier précis» et un cadre international clair afin de rouvrir des négociations israélo-palestiniennes au point mort depuis l'échec d'une initiative américaine en avril 2014.

Mahmoud Abbas a estimé, selon la traduction officielle, que «l'obstination israélienne» était responsable de l'échec des efforts entrepris par la communauté internationale.

«Il est nécessaire que le colonisateur israélien se retire de notre territoire occupé (...) et que Jérusalem soit la capitale de l'Etat palestinien. Ils doivent (les autorités israéliennes, ndlr) arrêter de contrôler nos terres, de bloquer notre économie, de violer les conventions internationales et de bloquer la Cisjordanie», a souligné le dirigeant palestinien. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion