Attentats à Paris: Abdeslam traqué par les polices... et par Daesh?
Actualisé

Attentats à ParisAbdeslam traqué par les polices... et par Daesh?

L'ennemi public no 1 fuit les autorités européennes mais pourrait également être la cible de l'EI, qui n'aurait pas apprécié qu'il ne soit pas allé au bout de sa mission le 13 novembre.

par
joc
1 / 277
kein Anbieter
23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

23.06 Selon Le Soir, Salah Abdeslam a été retenu pendant 30 minutes par des gendarmes français, le 14 novembre. Ils n'avaient pas reçu d'informations concernant sa radicalisation.

BFM TV
16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

16.06 Un lycéen de 17 ans raconte à BFM TV sa rencontre avec Salah Abdeslam, avec qui il a passé une partie de la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre 2015.

Capture d'écran BFM TV

Dix jours après les attentats de Paris, l'homme le plus recherché d'Europe est toujours introuvable. Salah Abdeslam aurait été exfiltré vers la Belgique la nuit de l'attaque et depuis, les témoignages concernant sa cachette affluent. La chaîne américaine ABC news rapporte notamment que le terroriste aurait joint des amis via Skype, mardi dernier. Il leur aurait confié vouloir rejoindre le groupe Etat islamique pour fuir les autorités européennes.

Cependant, il se pourrait que Daesh soit lui aussi aux trousses d'Abdeslam. Le groupe Etat islamique «souhaite l'appréhender car s'il parle aux enquêteurs, il pourrait donner beaucoup d'informations», analyse Faroek Ozgünes, un journaliste belge cité par le site 7 sur 7. Daesh pourrait également être très remonté contre Abdeslam, qui n'est vraisemblablement pas allé au bout de ses plans le 13 novembre. «Daesh a publié une liste des districts dans lesquels ses hommes ont frappé, mais celui où se trouvait Salah à Paris n'y figure pas. L'Etat islamique se demande sans doute aussi quelles sont ses intentions», poursuit le journaliste.

L'avocate de Mohamed Abdeslam, le frère aîné de Salah, abonde en ce sens, rapporte 20minutes.fr. Nathalie Galant s'est exprimée au micro de BFMTV: «En toute hypothèse, il ne s'est pas fait exploser lors des attentats de Paris. S'il y est mêlé, ça veut dire qu'il a reculé à un moment donné, donc qu'il est une cible pour Daesh également», estime-t-elle. L'avocate pense par ailleurs que «le seul moyen que son interpellation se passe de manière optimale est qu'il se constitue prisonnier».

L'analyse de Nathalie Galant

Ton opinion