Polémique: Abercrombie refuse d'habiller les «gros»

Actualisé

PolémiqueAbercrombie refuse d'habiller les «gros»

Abercrombie & Fitch est sous le feu des critiques pour bannir le XL et le XXL de ses étalages. C'est que le CEO craint que les personnes en surpoids ne donnent une mauvaise image à la marque...

par
lb
Chez Abercrombie & Fitch, les femmes aussi doivent être mannequins.

Chez Abercrombie & Fitch, les femmes aussi doivent être mannequins.

Alors que de nombreux magasins, tel H&M, offrent depuis des années des vêtements de grandes tailles, c'est tout le contraire chez la marque américaine Abercrombie & Fitch. Elle écarte toute femme qui n'aurait pas la taille d'un mannequin standard. Pour ne pas proposer des vêtements au-delà de la taille 40, Abercrombie & Fitch s'est attiré les foudres de nombreux internautes très indignés par ses pratiques discriminatoires.

Une attitude que le CEO, Mike Jeffries, ne trouve pourtant pas choquante. Dans une interview accordée à «Salon» en 2006, il s'était vanté de sa vision du prêt-à-porter: «Abercrombie & Fitch ne veut pas laisser penser que n'importe qui, une personne pauvre, peut porter ses vêtements. Seules les personnes d'une certaine stature peuvent acheter et porter le nom de la compagnie. Sommes-nous exclusifs? Complètement.»

Pas discriminatoire envers les hommes

Les réactions n'ont pas manqué chez les internautes: «Exclure des personnes qui font plus que du 40, c'est leur dire qu'elles ne sont pas acceptées au sein de notre société. D'où prenez-vous le droit de parler comme ça?», ou encore «On comprendra maintenant pourquoi tant de filles se sentent mal dans leur peau.» - «Les gens ont toutes les couleurs, formes et tailles. Arrêtez de vouloir y changer quelque chose et de vouloir faire en sorte que ces personnes se sentent complexées», peut-on également lire sur le mur de la page Facebook de la marque.

Une attitude que tente de comprendre Robin Lewis, auteur de l'ouvrage «The New Rules of Retail» (Les nouvelles règles de la vente). «Abercrombie & Fitch ne veut pas que ses principaux clients voient d'autres personnes moins sexy qu'eux porter des vêtements de la marque», explique-t-il dans «Business Insider».

La marque, célèbre pour embaucher des mannequins masculins qui exhibent leur torse nu à l'entrée du magasin, n'est pourtant pas discriminatoire envers les hommes. «La seule raison acceptée par Abercrombie pour leur proposer du XL et du XXL, c'est qu'ils soient des joueurs de football ou des sportifs musclés», explique Robin Lewis. Face à ce qui semble complètement inacceptable, une pétition a été lancée aux États-Unis pour protester contre la marque et appeler au boycott de ses habits. (lb/20 minutes)

Ton opinion