ABN Amro et Barclays vont fusionner
Actualisé

ABN Amro et Barclays vont fusionner

Les banques néerlandaise et britannique vont créer la deuxième banque européenne et la cinquième mondiale, avec 220.000 employés et 47 millions de clients.

ABN Amro était au coeur d'une bataille de reprise initiée en février par le fonds spéculatif TCI, bien décidé à retirer un maximum de sa vente ou de son démantèlement.

Le groupe néerlandais était en pourparlers exclusifs jusqu'à vendredi soir avec Barclays mais devait recevoir ce lundi un consortium de trois banques européennes ayant également manifesté leur intérêt.

Mais la Banque centrale néerlandaise (DNB) avait prévenu mercredi que l'offre des banques britannique Royal Bank of Scotland, espagnole Banco Santander (SCH) et belgo-néerlandaise Fortis constituerait «un facteur important de risques et de complications».

Il y a un mois, Barclays et ABN Amro avaient déjà révélé les grandes lignes organisationnelles de la future entité. D'une capitalisation boursière de près de 140 milliards d'euros (230 millards de francs), elle aura son siège social à Amsterdam.

Arthur Martinez, originaire d'ABN Amro, présidera le groupe et John Varley, qui dirige actuellement Barclays, en sera le directeur exécutif. (ats)

Ton opinion