«Rien que pour vos cheveux»: Absurdités et mises en plis
Actualisé

«Rien que pour vos cheveux»Absurdités et mises en plis

Adam Sandler séduit encore grâce à une débilité parfaitement assumée.

par
Winnie Covo

«Rien que pour vos cheveux» marque le retour d'Adam Sandler sur grand écran. Il est Le Zohan, un agent d'élite du Mossad qui ne rêve que de brushings, de peignes et de bigoudis. Il quitte alors son Israël natal et s'envole pour New York, décidé à devenir coiffeur. Très vite pourtant son passé le rattrape.

Attention! Ne cherchez pas dans ce film quelque raison de polémiquer. Le conflit israélo-palestinien est traité par-dessus la jambe, Le Zohan est le plus fort et c'est comme ça, les terroristes sont ridiculisés et les clichés surexploités.

Pataud par moments, vulgaire à outrance, parfois même abêtissant, ce film raconte l'histoire d'un Israélien franchement débile qui déambule en short, armé d'un sèche-cheveux, et qui saute sur tout ce qui bouge (même les très vieilles dames).

Curieusement l'intérêt du scénario est d'être complètement toqué (en témoigne une apparition de Mariah Carey lors du grand championnat de footbag).

Tant de crétinisme ne peut être qu'intentionnel, ce qui fait toute l'efficacité du scénario. Résultat, «Rien que pour vos cheveux» en devient hilarant, même si par snobisme il semblerait plus raisonnable d'en sortir l'air blasé.

De Dennis Dugan, avec Adam Sandler, John Turturro et Emmanuelle Chriqui

**

Voir la bande-annonce:

Ton opinion