Abus sexuels à Schmitten: prison requise contre trois accusés
Actualisé

Abus sexuels à Schmitten: prison requise contre trois accusés

Trois des six prévenus dans l'affaire des abus sexuels sur mineures à Schmitten (FR) pourraient être condamnés à la prison.

Le Ministère public a requis contre eux des peines allant de deux ans à plus de trois ans et demi, indique mercredi le Tribunal pénal de la Singine.

Les faits remontent pour la plupart à l'été 2005. Les victimes avaient alors pour deux d'entre elles moins de 16 ans, la plus âgée un peu moins de 18 ans. Cette affaire de viols, de partouze et d'encouragement à la prostitution a défrayé la chronique en mars 2007. Ouvert la semaine dernière, le procès s'est déroulé à huis clos.

La peine la plus lourde, 40 mois, a été requise contre un Suisse d'origine turque, âgé de 20 ans, pour viol et abus sexuels qualifiés, actes sexuels répétés avec enfant, contrainte sexuelle et encouragement à la prostitution. Son avocat a demandé que ne soit retenu contre lui que les actes sexuels avec enfant et la conduite dans l'incapacité de prendre le volant.

Un ressortissant serbe de 21 ans encourt lui une peine de 3 ans et 4 mois de privation de liberté, requise par la substitut du procureur du Tribunal de la Singine. Le Ministère public retient contre lui le viol et la contrainte sexuelle qualifiés, les actes sexuels avec enfant ainsi que la violation répétée de la loi sur le séjour des étrangers et de la loi sur les armes.

La défense demande de ne retenir que ce dernier chef d'accusation, ainsi que les actes sexuels avec enfant.

«Gang-bang» avec les copains

La troisième peine la plus lourde (2 ans dont six mois avec sursis) a été requise contre un autre jeune homme de 21 ans, également de nationalité serbe. Le Ministère public l'accuse de viol, tentative de viol et contrainte sexuelle.

La défense plaide l'acquittement de ce prévenu, la prise en compte du jeune âge des trois principaux accusés, ainsi que des circonstances particulières dans lesquelles se sont déroulés les faits.

Une adolescente bernoise âgée alors de 17 ans a déclaré devant la cour avoir rencontré l'un de ces trois jeunes hommes en juin 2005. Lors d'une visite dans l'appartement de ses parents à Schmitten, elle s'est retirée avec son hôte dans la chambre de celui-ci. Ils se seraient alors livrés à des ébats.

Plusieurs copains du jeune homme auraient alors fait irruption dans la pièce, contraignant la victime présumée à des actes sexuels filmés sur téléphone portable.

Fugueuses prostituées

La substitut du procureur requiert en outre 180 jours-amende avec sursis contre un Suisse de 48 ans et 60 jours-amende contre un Serbe de 39 ans pour actes sexuels avec enfants essentiellement. La défense plaide l'acquittement pour ces deux accusés.

Ces deux hommes auraient eu des rapports sexuels contre de l'argent avec deux adolescentes de 15 ans, qui avait fugué de leur home. Les jeunes filles s'étaient alors prostituées.

Enfin, le Ministère public a réclamé l'acquittement du frère du Suisse d'origine turque. Le jugement doit être rendu lundi prochain. (ats)

Ton opinion