Athlétisme: Accident de parcours pour les relayeuses suisses
Actualisé

AthlétismeAccident de parcours pour les relayeuses suisses

Les relayeuses du 4 x 100 m suisse ont subi un coup d'arrêt en étant disqualifiées, une première dans leur carrière, lors du meeting de Genève. Les progrès réalisés en vitesse pure par l'une ou l'autre de ses membres devraient payer ultérieurement dans la saison.

«L'objectif était de gagner. Cette année, pour progresser, nous avons décidé de prendre davantage de risques» (dans les passages de témoin), ont expliqué la relayeuse Ellen Sprunger et l'entraîneur du quatuor, Laurent Meuwly. Dans l'espoir de grignoter quelques centièmes, l'aînée des soeurs Sprunger est partie un peu trop vite en position 3, sans attendre suffisamment la transmission de Marisa Lavanchy. Résultat, un passage hors zone et l'élimination, alors que les Suissesses étaient parties pour tenir la dragée haute à la France de Myriam Soumaré.

Meuwly avait expérimenté en modifiant sa formation au dernier moment, alignant Mujinga Kambundji en position 1, puis Marisa Lavanchy et les soeurs Ellen et Lea Sprunger. Les perspectives restent favorables pour les relayeuses helvétiques, 13es aux JO l'an dernier à Londres et qui comptent franchir un palier cet été aux Mondiaux de Moscou. «Il faudra courir vers les 43''0», anticipe Meuwly (record de Suisse à 43''51).

Une heure après le relais, Lea Sprunger a encore disputé le 200 m, restant en deçà de ses espérances (2e en 23''70) en raison d'une fin de course laborieuse, dans le froid et sous le crachin. La Vaudoise aura l'occasion de se refaire samedi prochain lors du meeting World Challenge de Hengelo (PB).

Le relais masculin n'a plus rien à voir avec son prometteur devancier d'il y a deux ou trois saisons. Marc Schneeberger étant blessé (tendon d'Achille), il ne subsiste personne du quatuor classé 4e des Européens 2010 à Barcelone. Le coach Lucio di Tizio a aligné une équipe de fortune (Andreas Kundert, Rolf Malcolm Fongué, Steven Gugerli, Stig Segat), classée 4e en 40''58 (victoire de la Grande-Bretagne en 38''74). Plombés par les conditions météo défavorables qui perturbent la préparation, blessés (Schneeberger, Alex Wilson) ou simplement en méforme (Reto Schenkel), les sprinters suisses sont pour l'instant hors du coup.

Leurs rivaux étrangers ont en revanche plutôt bien carburé à Genève. A l'image du Français Jimmy Vicaut, champion d'Europe en salle du 60 m, auteur d'un test prometteur sur 200 m (3e en 20''62), une distance qui n'est pas la sienne. Vendredi prochain, le Parisien se mesurera à Usain Bolt au 100 m du meeting de Rome...

La ligne droite a tenu le public en haleine à Genève aussi avec les 10''14 du Britannique James Dasaolu, meilleure performance européenne de la saison, et les 10''35 de son sulfureux compatriote Dwain Chambers. (ats)

Ton opinion