Actualisé 13.07.2016 à 12:09

Italie

Accident de trains: qui sont les victimes?

Future mariée, retraités, étudiants, paysan. Leurs vies se sont brusquement arrêtées mardi 12 juillet 2016 sur une voie de chemin de fer dans le sud de l'Italie.

1 / 11
Jolanda Inchignolo, 25 ans, devait se marier au mois de septembre avec Marco. Elle se rendait à Bari pour lui rendre visite.

Jolanda Inchignolo, 25 ans, devait se marier au mois de septembre avec Marco. Elle se rendait à Bari pour lui rendre visite.

Jolanda avec son futur époux Marco.

Jolanda avec son futur époux Marco.

Le policier Fulvio Schinzari, 59 ans, venait de terminer ses vacances. Il devait prendre son service à 14h.

Le policier Fulvio Schinzari, 59 ans, venait de terminer ses vacances. Il devait prendre son service à 14h.

Les secouristes ont réussi à reconnaître huit cadavres sur les 27 sortis des décombres de l'accident entre deux trains survenu mardi dans les Pouilles, au sud de l'Italie. Certains corps étaient tellement méconnaissables que les membres des familles n'ont pu les identifier que grâce à des bagues, des photographies ou des papiers d'identité trouvés sur les corps.

La liste officielle des victimes n'est pas encore connue, explique la «Repubblica». Les identifications des morts se dérouleront depuis ce mercredi matin, les spécialistes ayant besoin de temps pour recomposer les cadavres. Différents médias italiens ont retrouvé les identités de neuf corps reconnus. Les voici:

La future mariée

Jolanda Inchignolo, 25 ans, portait une bague avec une pierre noire. C'est ce bijou qui a permis aux membres de sa famille de la reconnaître. La jeune femme devait se marier au mois de septembre avec Marco. Elle se rendait à Bari pour lui rendre visite.

Fulvio, l'agent de police qui jouait de la guitare

Le policier Fulvio Schinzari venait de terminer ses vacances. A 14h, il était attendu au bureau pour reprendre le service. Il avait 59 ans et vivait avec son épouse et ses deux filles.

Le banquier à la retraite

Enrico Castellano, 72 ans, avait quitté les Pouilles depuis un bout de temps. Habitant de la ville de Turin au nord de l'Italie, le retraité venait d'atterrir à Bari. Il se rendait à l'anniversaire de son petit-fils à Andria.

Le paysan

Giuseppe Acquavita, 51 ans, ne voyageait dans aucun des deux trains. Il se promenait le long de la voie ferrée entre les oliviers pour travailler. Il a été percuté par des bouts de métal qui se sont envolés lors du choc.

Les étudiants

Antonio Summo, 15 ans, avait mal au ventre et son père lui avait déconseillé de se rendre à Andria pour suivre des cours de rattrapage. L'adolescent s'y est quand même rendu.

Francesco Ludovico Tedone, 17 ans, a trouvé la mort dans le train alors qu'il rentrait à la maison. «Il était revenu à la maison après avoir passé sa quatrième année d'informatique au Japon», a raconté l'un de ses professeurs sur Facebook.

La grand-maman de Samuele

Donata, 66 ans, avait son petit-fils de 6 ans dans les bras quand il y a eu le choc. Cet enlacement a sauvé la vie à l'enfant, sa «nonna» n'a par contre pas survécu.

Le mécanicien de locomotive

L'un des deux mécaniciens des convois s'appelait Pasquale Abbasciano. Il devait prendre sa retraite à la fin de l'année.

Le mécanicien

Gabriele Zingaro, 23 ans, s'était rendu à Bari pour faire contrôler un doigt blessé. Il n'est jamais rentré à la maison.

L'esthéticienne

Patty Carnimeo, 30 ans, prenait le train tous les jours pour Bari, la ville où elle travaille comme esthéticienne. Elle laisse derrière elle un mari et une fille de deux ans et demi.

L'assistante

Alessandra Bianchino, 29 ans, donnait des cours de catéchisme.

L'employé de commerce

Salvatore di Costanzo, 56 ans, était employé de commerce. Mais il était aussi entraîneur d'équipes de football.

L'entrepreneur

Maurizio Pisani, 49 ans, avait créé l'entreprise Pisani Food Marketing. Il retournait à la maison à Milan en laissant son épouse et sa fille dans les Pouilles.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!