Publié

GenèveAccompagnée de la police, elle fixe rendez-vous à son voleur

Une femme a trouvé son vélo dérobé en vente sur internet. Se faisant passer pour une acheteuse potentielle, elle a contacté l’auteur de l’annonce après avoir prévenu les forces de l’ordre.

par
dra
Photo prétexte

Photo prétexte

Police cantonale de Genève

Vente avortée et mauvais karma pour un voleur de bicyclette. Un Genevois né en 2001 a été arrêté mercredi passé, pour vol, recel et dommages à la propriété. Soupçonné d’avoir dérobé le vélo d’une dame la semaine précédente, il s’est fait repérer sur Facebook. Après la disparition de son deux-roues correctement cadenassé dans la rue, la victime a eu en effet la surprise de le retrouver, en photo, sur le réseau social. Un individu l’avait mis en vente. La femme s’est rendue dans un poste de police pour y déposer plainte… et pour annoncer à la police qu’elle avait fixé rendez-vous à l‘auteur de l’annonce. Une patrouille a donc accompagné la plaignante pour interpeller le voleur présumé.

Les forces de l’ordre ont retrouvé six cadenas sciés et une disqueuse électrique au-domicile du jeune homme. Ce dernier a admis avoir dérobé 14 vélos pour les revendre ensuite via Facebook. Il aurait débuté ses méfaits en mars dernier. En raison de la pandémie de coronavirus et du semi-confinement, les possibilités d’emplois étaient nulles, a expliqué le Genevois, qui souhaitait «avoir de l’argent facile», indique le communiqué des forces de l’ordre. Le prix de revente des deux-roues oscillait entre 500 et 2500 francs. L’homme a été mis à disposition du Ministère public.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!