Chimie: Accord avec les syndicats sur la restructuration de Clariant
Actualisé

ChimieAccord avec les syndicats sur la restructuration de Clariant

La direction de Clariant a trouvé un accord avec le syndicat Unia et la commission du personnel sur plusieurs points du plan de restructuration du groupe chimique bâlois.

La suppression de 1.350 emplois, dont environ 150 en Suisse, n'est pas remise en cause. Clariant introduira cependant le chômage partiel pour une partie de la production helvétique dès le 1er mai afin d'éviter d'autres licenciements, ont précisé Clariant et Unia dans deux communiqués séparés.

Les représentants des différentes parties ont discuté durant plusieurs heures mardi (hier). Des rapprochements ont été obtenus. En plus de l'introduction du chômage partiel, les négociations pour un plan social vont être reprises sans conditions préalables. Les partenaires sociaux organiseront par ailleurs cet automne une table ronde pour discuter de l'évolution de la situation de l'entreprise, dans le but de renforcer la position du site Clariant de Muttenz.

La suppression de 1.350 emplois est toutefois maintenue, selon Arnd Wagner, porte-parole de Clariant. Comme déjà annoncé, le dégraissage prévu cette année concerne notamment 300 emplois en Grande-Bretagne, 200 en Allemagne et environ 150 en Suisse. (ap)

Ton opinion