Banque mondiale: Accord des Etats membres pour accroître les ressources
Actualisé

Banque mondialeAccord des Etats membres pour accroître les ressources

Les 186 Etats membres de la Banque mondiale (BM), réunis lundi au sein de son Comité de développement à Istanbul, se sont engagés à accroître si nécessaire les ressources de cette institution multilatérale pour le développement.

«Nous nous sommes engagés à nous assurer que le groupe Banque mondiale ait des ressources suffisantes pour faire face aux défis à venir du développement», a indiqué le Comité de développement, instance chargée de définir les grandes orientations de la Banque, dans une déclaration commune.

Les Etats membres ont également «demandé un nouvel examen, y compris sur la nécessité d'une augmentation du capital général, qui soit achevé d'ici au printemps 2010 en vue d'une décision».

«L'examen devrait également se pencher sur toutes les approches possibles qui en découlent, ainsi que garder en tête l'injection de capital qui proviendrait d'une augmentation de capital spéciale en vue de la réforme des droits de vote», a indiqué le Comité.

Dépenses essentielles

La Banque mondiale avait annoncé en novembre un quasi-triplement, à 100 milliards de dollars sur trois ans, des capacités de prêts de sa filiale destinée aux Etats à revenus moyens ou pauvres mais solvables, la Banque internationale de reconstruction et développement (BIRD).

Les Etats membres se sont également engagés à «s'assurer que l'AID (Association internationale de développement, filiale destinée aux pays les plus pauvres) ait les ressources concessionnelles dont elle a besoin».

«Il importe de maintenir les dépenses essentielles de santé, d'éducation, de filets de protection sociale, d'infrastructure et de l'agriculture dans les pays à faible revenu, tout en conservant un niveau d'endettement tolérable», a rappelé le Comité.

(ats)

Ton opinion