Accord pour le projet pilote de vente régulée de cannabis 

Publié

LausanneAccord pour le projet pilote de vente régulée de cannabis 

Le protocole du projet Cann-L, mis en place en juin, a été validé par la Commission cantonale d’éthique. Le feu vert final doit encore être donné par l’OFSP.

Une première étape a été franchie pour le projet Cann-L.

Une première étape a été franchie pour le projet Cann-L.

20min/Matthias Spicher

Bientôt, Lausanne pourra, elle aussi, perturber les dealeurs et accompagner les consommateurs. Le lancement du projet pilote de vente régulée de cannabis Cann-L, mené de concert avec les villes de Genève, Berne, Bâle et Zurich, en partenariat avec Addiction Suisse, avait été annoncé en mai dernier par la Ville de Lausanne. Le 6 décembre, la Commission cantonale d’éthique a donné son accord pour le projet dans le chef-lieu du canton de Vaud, a annoncé jeudi la Municipalité.

Le dossier, déposé en juin 2022, est en cours d’analyse auprès de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui a édité des normes strictes sur ces futures ventes légales «d’herbe». Le projet pourra démarrer sa phase publique après la fin de ce processus, dont les conditions de production et de vente doivent encore être définies. «À ce jour, plus de 1500 personnes se sont montrées intéressées sur notre site internet et 914 pourraient entrer dans les critères de participation (en tant que consommateurs, n.d.l.r.)», se réjouit la Ville de Lausanne. Pour rappel, ce projet interrurbain suisse n’a rien à voir avec l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques.

Cann-L décrit ce modèle de vente de cannabis à but non lucratif comme étant orienté sur la santé publique.

Cann-L décrit ce modèle de vente de cannabis à but non lucratif comme étant orienté sur la santé publique.

OFSP
(thc)

Ton opinion

31 commentaires