Actualisé

Suisse-ItalieAccord signé pour le corridor de quatre mètres

La Suisse va financer les mesures d'aménagement de la ligne de Luino en Italie, à hauteur de 120 millions d'euros (145 millions de francs).

L'Office fédéral des transports (OFT) et la société d'infrastructure ferroviaire italienne Rete Ferroviaria Italiana (RFI) viennent de signer une convention pour aménager la ligne de Luino.

Grâce à cette nouvelle infrastructure, les semi-remorques de quatre mètres de hauteur pourront transiter d'un bout à l'autre de l'axe ferroviaire du Gothard jusqu'aux terminaux de transbordement d'Italie du Nord, rappelle l'OFT dans un communiqué jeudi. Cette convention met en oeuvre l'accord bilatéral que la Suisse et l'Italie ont signé le 28 janvier 2014.

Le texte régit les conditions techniques de la construction d'un corridor de quatre mètres jusqu'en 2020 entre la Suisse et Novara/Busto Arsizio (I) et la collaboration au sein de la surveillance du projet. Elle définit de plus les responsabilités de RFI dans l'exécution des travaux, ainsi que dans la procédure d'adjudication.

Feu vert du Parlement l'automne dernier

L«agrandissement du profil de l'axe ferroviaire du Saint-Gothard est un élément important de la politique suisse de transfert, rappelle l'OFT. La branche des transports et de la logistique emploie de plus en plus de semi-remorques de quatre mètres de hauteur aux angles.

Le Parlement avait alloué un crédit d'ensemble de 990 millions de francs à ce projet l'automne dernier. Il comprend aussi le financement de mesures en Italie.

En Suisse, 170 mesures d'aménagement (adaptations de tunnels, marquises, installations de courant de traction, installations de signaux et passages supérieurs) seront réalisées entre Bâle et le sud des Alpes. La principale est le percement du nouveau tunnel du Bözberg, de 2,5 kilomètres.

La Suisse aura son mot à dire

Grâce à cette convention, la Suisse aura son mot à dire. Elle peut désormais exercer une influence directe sur la mise en oeuvre du projet, préciser les exigences techniques, participer à la procédure d'adjudication et veiller à l'emploi correct des fonds.

Le profil d'espace libre du tronçon entre Chiasso et Milan sera également agrandi à quatre mètres. Les travaux seront financés par l'Italie (environ 40 millions d'euros). Les fonds ont été alloués par décret. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!