Constellium Valais: Accord signé pour limiter les licenciements
Actualisé

Constellium ValaisAccord signé pour limiter les licenciements

La direction de Constellium Valais et les représentant du personnel sont parvenus à un accord dans le cadre des 120 suppressions d'emplois annoncées à fin juin par l'entreprise.

Le plan social limite au maximum le nombre de licenciements, qui se montera à 29. L'accord prévoit 78 retraites anticipées et 13 reclassements, a communiqué mercredi l'entreprise. Elle estime que les représentants du personnel ont été d'»excellents interlocuteurs» lors des négociations. Le plan social permettra non seulement de limiter les licenciements mais aussi d'assurer de bonnes conditions aux employés licenciés.

Les syndicats déplorent les suppressions d'emplois, a confié mercredi à l'ats Blaise Carron, secrétaire d'Unia. «Un plan social est toujours une défaite car il consacre des suppressions d'emplois même s'il en atténue les effets».

Négociations profitables

Le secrétaire syndical estime que les représentants du personnel sont parvenus à négocier au mieux en limitant les licenciements. Reste que le Valais perd 120 emplois industriels, précise M. Carron estimant que ce n'est pas au personnel de payer le coût d'une réorganisation.

Les garanties obtenues sur les investissements futurs dans le domaine de l'aéronautique constituent un aspect positif, précise M. Carron. L'entreprise s'est engagée à retrouver la compétitivité et la croissance par une réorientation sur le marché de l'aéronautique.

Force du franc et concurrence

Constellium avait annoncé le 26 juin dernier la suppression de 120 emplois sur ses sites de Sierre (VS), Chippis (VS) et Steg (VS). Elle invoquait la force du francs, une concurrence européenne accrue et une baisse de la demande européenne pour justifier cette mesure.

L'ex-Alcan Enginneered Products, devenue Constellium l'an dernier, dénombre 850 employés en Valais. L'entreprise veut miser sur l'aéronautique pour renouer avec la croissance. Des investissements de 10 millions de francs en Valais sont prévus à cet effet.

Constellium a son siège à Paris. L'entreprise développe et fabrique des produits aluminium innovants destinés notamment à l'aéronautique, l'industrie automobile et l'emballage. Elle emploie plus de 9000 personnes dans le monde et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros (environ 4,3 milliards de francs). (ats)

Ton opinion