Ville de Genève: Accord trouvé avec les gérants de l'Alhambar
Actualisé

Ville de GenèveAccord trouvé avec les gérants de l'Alhambar

La Ville a trouvé un arrangement avec les deux gérants de l'Alhambar: ceux-ci pourront reprendre leurs fonctions dès la fin des travaux de rénovation, en 2014.

par
Henri Della Casa

A quelques jours de la fermeture de l'Alhambar, la Ville, la Gérance immobilière municipale (GIM) et les gérants de l'établissement nocturne ont trouvé un accord quant au futur responsable des lieux.

S'ils cesseront leurs activités le 12 mai, les tenanciers «ont obtenu la garantie de revenir à l'Alhambar à la fin des travaux, en 2014», précise un communiqué de la Ville de Genève.

Trois soirées spéciales pour finir

Un soulagement pour Claude Lazzaretti, co-gérant de l'établissement. «Dans l'immédiat, il faut toutefois boucler notre départ, indique-t-il. Le plus dur est de gérer la suite pour notre personnel».

La magistrate Sandrine Salerno s'est chargée des négociations. Leur aboutissement permettra de réaliser l'agrandissement du bar de la Rôtisserie sans surcoût et dans les délais prévus.

Les dernières soirées de l'Alhambar seront festives puisque les gérants ont prévu trois événements à partir de jeudi soir pour dire au revoir à l'établissement. Momentanément.

Pavillon de l'île Rousseau

Autre fermage de la Ville, le Pavillon de l'île Rousseau sera géré dès le mois de juin par l'Hôtel des Bergues. L'exploitation des lieux, fermés en décembre 2008 pour des rénovations, a été attribuée à l'hôtel adjacent à l'issue d'une mise au concours.

Selon la Ville, le cinq-étoiles assurera une petite restauration aux prix abordables (sandwiches à 9 francs, plats du jours à 14 francs) durant la journée. En soirée, ardoises du terroir, arrosées de vins ou de bières pression, seront proposées.

Ton opinion