Actualisé 17.12.2011 à 11:01

Nucléaire nord-coréenAccord trouvé entre Pyongyang et Washington

La Corée du Nord a accepté de suspendre son programme d'enrichissement de l'uranium à des fins militaires, un préalable fixé par les Etats-Unis à la reprise de négociations sur le désarmement et de l'aide alimentaire.

Washington de son côté va fournir à la Corée du Nord 240'000 tonnes d'aide alimentaire, selon l'agence de presse Yonhap et le quotidien Chosun Ilbo citant une source diplomatique anonyme.

L'accord est intervenu au terme des entretiens entre l'envoyé spécial américain pour les droits de l'Homme en Corée du Nord, Robert King, et le responsable de l'Amérique du Nord au sein du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Gun, jeudi et vendredi à Pékin.

Vérifications

Le régime nordiste semble aussi avoir consenti à un système de vérification plus strict et plus transparent de la distribution de l'aide alimentaire, comme le réclamait Washington, de façon à garantir que ce soit les plus nécessiteux qui en bénéficient et non son appareil bureaucratique et militaire.

Les Etats-Unis sont notamment inquiets d'un risque de détournement de l'aide au profit de l'armée ou des proches de la dictature de Kim Jong-il. C'est pourquoi Washington préfère désormais parler «d'assistance nutritionnelle» plutôt que d'aide alimentaire.

Concrètement, il s'agirait de fournir des produits spécifiquement destinés à traiter la malnutrition des catégories les plus fragiles: vitamines, lait infantile, biscuits enrichis en protéines, etc. L'administration Obama espère ainsi limiter les détournements de nourriture vers «les tables des banquets» du régime, a expliqué mercredi la porte-parole du Département d'Etat américain, Victoria Nuland.

Relancer les pourparlers à Six

Le succès de la rencontre pourrait favoriser la reprise des pourparlers à Six (Etats-Unis, Russie, les deux Corées, Chine et Japon) sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Ces discussions visent à convaincre Pyongyang de renoncer à ses ambitions nucléaires en échange d'une importante aide énergétique et alimentaire. Elles sont au point mort depuis décembre 2008.

La Corée du Nord a officiellement rompu toute discussion en avril 2009, un mois avant de procéder à un second essai nucléaire.

Les Etats-Unis avaient promis 500'000 tonnes d'aide alimentaire à la Corée du Nord quand celle-ci avait démantelé ses installations nucléaires de Yongbyon en 2008.

Mais la Corée du Nord n'avait reçu que 170'000 tonnes de cette aide, la tension ayant resurgi en 2009 autour de son programme d'armes atomiques.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!