Actualisé 11.02.2019 à 11:36

Suisse romande

«Accoucher d'un bébé mort, c'est le tabou du tabou»

Rencontre avec la thanatologue Alix Noble Burnand autour de la question du deuil d'un enfant mort-né.

de
Catherine Cochard

Certaines morts sont très difficiles à accepter. Par exemple celle d'un bébé mort-né. Il existe néanmoins des aides pour tenter de mieux supporter l'insupportable et faire le deuil. L'inscription de l'enfant à l'état civil en est une. Rencontre autour de ces questions du deuil d'un enfant mort-né avec la thanatologue Alix Noble Burnand.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!