Lausanne: Accueil glacial pour une course de patinage

Actualisé

LausanneAccueil glacial pour une course de patinage

Le Red Bull Crashed Ice a lieu samedi. Sa grosse infrastructure et le style de la manif irritent des élus.

par
Sébastien Jost

«Quelle image veut-on donner de notre ville?» se demande Yves Ferrari. Vice-président des Verts vaudois, il voit d'un oeil plutôt glacial la tenue, samedi prochain, du Red Bull Crashed Ice. Une compétition qui verra s'affronter 32 patineurs sur une piste glacée en pente.

L'installation, longue de 450 m, a été construite de toutes pièces, et elle reliera la place du Château à celle de la Riponne. «Ce sont les jeux du cirque, poursuit l'écologiste. Alors que Lausanne a de nombreux soucis à résoudre, on offre un tel spectacle à la population, comme pour faire oublier les problèmes.»

Même accueil sibérien de la part d'Alain Hubler. «C'est totalement paradoxal, lance le conseiller communal d'A Gauche toute! Lausanne a reçu pour la deuxième fois le label European Energy Award et, en même temps, elle accepte une manifestation qui implique une telle débauche d'énergie.»

«Le Red Bull Crashed Ice ne pèse pas plus sur l'environnement que n'importe quelle autre manifestation, culturelle ou sportive, de cette envergure, répond Fabio Svaizer, porte-parole du Red Bull. Et il assurera à Lausanne une présence dans les médias nationaux et internationaux.»

Un avis partagé par Marc Vuilleumier: «Cette manifestation devrait attirer 20 000 personnes, réagit le directeur de la Sécurité publique et des Sports. Les images seront diffusées sur toute la planète. C'est une excellente promotion.»

Ton opinion