France: Accusé de brandir son oeil perdu tel un «trophée»
Publié

FranceAccusé de brandir son oeil perdu tel un «trophée»

Figure du mouvement des «gilets jaunes», Jérôme Rodrigues a été blessé à l'oeil samedi place de la Bastille à Paris. L'heure est à la polémique à tous les niveaux.

Jérôme Rodrigues, une des figures du mouvement des «gilets jaunes» et blessé gravement à l'oeil samedi lors d'une manifestation à Paris, réaffirme avoir subi un tir de lanceur de balles de défense (LBD), après s'être entretenu avec l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN), chargée de l'enquête.

Lors d'une conférence de presse organisée à l'hôpital Cochin, où il est hospitalisé, Jérôme Rodrigues a expliqué s'être entretenu avec «la police des polices» pendant près de deux heures. «L'IGPN m'a confirmé que sur les vidéos qui ont été vues il y a bien le boom de la grenade et le poc , qui suit derrière, du tir de LBD», a-t-il dit. «J'ai subi deux attaques: une grenade en bas des pieds qui m'étourdit et, trois secondes après, l'impact de la LBD 40 qui m'arrive à l'oeil», précise-t-il.

Jérôme Rodrigues est un proche d'Eric Drouet, l'une des figures historiques du mouvement, habitué à faire des directs lors des manifestations. Il filmait d'ailleurs lui-même lorsqu'il a reçu le projectile qui l'a blessé.

Comment Facebook a généré les «gilets jaunes»

Pour lutter contre les Fake news, le réseau social a changé son algorithme en mettant en avant les discussions de proximité. Une des raisons du succès du mouvement des «gilets jaunes».

Dimanche, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, avait affirmé qu'il n'y avait «aucun élément» permettant d'affirmer que Jérôme Rodrigues, une figure des gilets jaunes blessée samedi à l'oeil, avait été touché par un tir de lanceur de balles de défense (LBD).«Je n'ai aucun élément qui me permet de dire qu'il y a eu un usage d'un LBD qui aurait touché M. Rodrigues», blessé place de la Bastille, a affirmé M. Nunez sur LCI.

Violences en marge des manifs des gilets jaunes

A Paris, l'acte 11 du mouvement des "Gilets Jaunes" donne lieu à des violences place de la Bastille. Une figure des "Gilets Jaunes" a reçu un projectile dans l'oeil lors des affrontements.

Il avait également dit «réfuter» totalement la thèse d'une blessure par un éclat de grenade de désencerclement. Revenant sur l'utilisation des LBD par les forces de l'ordre samedi à Paris, Laurent Nunez a souligné que 32 tirs avaient été réalisés samedi, «uniquement dans les endroits où il y a eu des violences». «Les 32 tirs ont été filmés, y compris les 18 qui ont eu lieu sur la place de la Bastille», a-t-il poursuivi.

La polémique a aussi gagné dimanche les rangs de la manifestation des «foulards rouges», nés fin novembre pour protester contre les blocages et les violences des «gilets jaunes». Dans une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, on voit un individu, identifié comme un ancien adjoint à la mairie d'une ville de banlieue parisienne. Dans sa tirade, il accuse notamment Jérôme Rodrigues de brandir son œil perdu «comme un trophée».

(20 minutes/afp)

Ton opinion