Actualisé 08.08.2017 à 18:01

Bellinzone

Accusé de recruter pour l'EI, il sera jugé par le TPF

Un homme de 32 ans est accusé d'avoir organisé des actions de propagande au Tessin entre 2014 et 2017. Il passera devant le Tribunal pénal fédéral.

Le Tribunal fédéral à Bellinzone (TI).

Le Tribunal fédéral à Bellinzone (TI).

Keystone

Un partisan présumé de l'Etat islamique (EI), arrêté au Tessin en février dernier, va passer devant le Tribunal pénal fédéral à Bellinzone. Il est accusé de propagande en Suisse et en Italie ainsi que de recrutement de combattants pour l'EI.

Il est reproché à l'homme de 32 ans d'avoir organisé des actions de propagande pour l'organisation terroriste du Front al-Nosra entre janvier 2014 et février 2017 à Lugano et dans les villes italiennes de Côme et Reggio Emilia. Il aurait joué un rôle d'endoctrineur et de moteur de radicalisation, selon l'acte d'accusation.

Le Suisse originaire de Turquie aurait aussi, entre janvier et avril puis en juillet 2015, aidé deux combattants à rejoindre la zone des combats irako-syrienne, depuis Lugano via la Turquie. Ceux-ci auraient ensuite rejoint l'EI.

Le Ministère public de la Confédération lui reproche donc d'avoir violé la loi interdisant les groupes Al-Quaïda et Etat islamique ainsi que d'autres organisations apparentées. Cet homme a été arrêté en février dernier dans le cadre d'une action anti-terroristes au Tessin. Un local de prière a aussi été fouillé à cette occasion, sans conduire toutefois à une arrestation.

Accord

Dans le cadre d'une procédure accélérée, le MPC et l'accusé se sont mis d'accord. L'homme doit être condamné à une peine de deux ans et demi de prison, dont six mois ferme, peine de laquelle sera déduite la période de détention préventive.

Cet accord doit encore être avalisé par les juges de Bellinzone le 18 août. Il devrait faire office de jugement le même jour. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!