nods (be): Accusé par un corbeau, il est innocenté par la police
Actualisé

nods (be)Accusé par un corbeau, il est innocenté par la police

En mars, une lettre anonyme avait été diffusée dans le village, accusant un habitant de pédophilie. Celui-ci a été blanchi par la police.

par
Nicolas Maradan

«C'est un soulagement», murmure Jacques Monié. En mars, ce retraité de 66 ans habitant dans le village de Nods, dans le Jura bernois, avait été victime d'un courrier anonyme l'accusant de pédophilie et diffusé dans une trentaine de boîtes aux lettres du village. Mardi, à la suite d'une enquête de la police cantonale, il a été officiellement blanchi de toute accusation.

«Je suis surtout reconnaissant envers les habitants du village qui m'ont toujours montré leur soutien», explique cet ancien ébéniste. Car l'épreuve n'a pas été facile. «Il y a deux mois, des policiers sont venus chez moi et m'ont montré un exemplaire de la lettre qui disait aux gens de se méfier de moi, enchaîne Jacques Monié. La police a ensuite dû faire son enquête, notamment en interrogeant mes enfants.»

Maintenant qu'il a été officiellement innocenté, Jacques Monié attend encore les résultats de la plainte qu'il a déposée pour diffamation. «Je soupçonne un voisin avec qui je suis en froid et qui m'avait déjà menacé avec un fusil par le passé, précise-t-il. Mais rien n'a été prouvé, l'enquête est toujours en cours.»

Dans son malheur, Jacques Monié a quand même bénéficié de l'appui des habitants de Nods. «C'est un petit village ici, tout le monde se connaît bien, explique-t-il. Mais je n'ai jamais reçu d'écho néfaste et tout le monde a continué de me saluer.»

Ton opinion