ACHAT D’OCCASION: Acheter d’occasion: quid de l’assurance garantie?
iStock
Publié

ACHAT D’OCCASIONAcheter d’occasion: quid de l’assurance garantie?

Eva s’apprête à acheter un véhicule d’occasion. Doit-elle souscrire une assurance garantie?

par
Markus Aegerter

Question d’Eva à l’équipe d’experts de l’UPSA:

Mon garagiste m’a transmis une offre pour une voiture d’occasion: 5 ans, 80 000 kilomètres, service effectué récemment. Dois-je souscrire une assurance garantie? Que me conseillez-vous? Est-ce que cela en vaut la peine?

Réponse de Markus Aegerter de l’UPSA:

Chère Eva,

Malheureusement, il est impossible de répondre à cette question par un simple oui ou un simple non. Comme toute assurance, elle n’en vaudra la peine que si vous en avez besoin un jour. Les frais de réparation sont assez directement liés à l’âge du véhicule et il arrive un moment où même un entretien régulier et un grand soin apporté n’y changeront rien. Les dommages au moteur ou à la boîte de vitesses peuvent vite coûter cher et être source de problèmes. Selon le leader suisse de la branche, Quality1, les trois éléments les plus fréquemment victimes de sinistres sur les véhicules à essence et diesel sont le moteur, la boîte de vitesses et l’électronique. En outre, le coût moyen des réparations pour les pannes techniques n’a cessé d’augmenter ces dernières années.

En Suisse, plusieurs assureurs proposent des garanties automobiles ou des extensions de garantie à des conditions toutes plus variées les unes que les autres. Les plus simples, qui ne couvrent par exemple que les dommages au moteur et à la boîte de vitesses, commencent à CHF 200.– ou 300.– par an. Les garanties complètes, couvrant également les dommages à la transmission, au châssis, à la direction, aux freins et jusqu’à l’électronique de confort peuvent vite coûter plus de CHF 1000.– par an. Mais elles permettent d’avoir l’esprit tranquille une fois que la garantie constructeur est arrivée à expiration.

Les garanties complètes peuvent vite coûter plus de CHF 1000.– par an.

Markus Aegerter, UPSA

Il est donc primordial que vous sachiez avant tout quels sont les dommages probables que vous souhaitez couvrir. Il est également important de lire les mentions en petits caractères dans le contrat. Votre garagiste est là pour vous conseiller. Comme un dommage survenant après la vente d’un véhicule d’occasion peut sérieusement ternir la confiance que l’on a envers son revendeur, la plupart des garagistes recommandent à leurs clients de souscrire une assurance garantie. Elle couvre les frais de réparation inopinée, elle permet de préserver la valeur du véhicule et augmente sa valeur de revente puisque contrairement à une assurance pour les véhicules à moteur, la garantie automobile s’applique au véhicule et non au propriétaire. Ainsi, si le véhicule est vendu, la garantie continue.

L’assurance garantie couvre les frais de réparation inopinée, elle permet de préserver la valeur du véhicule et augmente sa valeur de revente.

Markus Aegerter, UPSA

Attention: l’assurance garantie est une assurance complémentaire à l’assurance casco ou à l’assurance responsabilité civile pour véhicules automobiles. Elle ne couvre pas les dommages dus aux collisions, mais uniquement les pannes techniques!

Bonne route!

Envoyez simplement vos questions par e-mail à l’adresse autoratgeber@20minuten.ch. Les questions d’actualité les plus intéressantes, ainsi que leurs réponses, seront publiées chaque semaine sous le prénom de l’auteur dans la rubrique Lifestyle de 20 minutes.

L’UPSA est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion