Suisse: Acheter une maison, un rêve devenu inaccessible
Actualisé

SuisseAcheter une maison, un rêve devenu inaccessible

Un couple avec des revenus annuels de 100'000 francs ne trouvera rien dans 65% des communes en Suisse.

par
smk/nxp
Il est encore possible d'acheter un bien immobilier en Suisse. Mais pas n'importe où...

Il est encore possible d'acheter un bien immobilier en Suisse. Mais pas n'importe où...

Keystone

La classe moyenne peut-elle encore rêver d'acheter une maison? C'est la question que s'est posée 20 Minuten en compilant les 800'000 petites annonces du site Homegate. Il en ressort que depuis 2002, les prix de l'immobilier ont crû de 36%.

Ces derniers ont progressé nettement plus que les salaires. Une situation qui se vérifie encore plus dans l'achat ou la tendance est nettement plus forte que dans la location.

Les revenus ne suffisent plus

Une famille qui a un enfant et des revenus conjoints de 90'000 francs, à la recherche d'une maison individuelle de 4,5 pièces, ne trouvera son bonheur que dans 12% des communes. Et impossible dans les agglomérations genevoises en encore zurichoise.

Quant à une famille de deux enfants et disposant de revenus de 100'000 francs, si elle recherche également une maison de 4,5 pièces, c'est plus de deux tiers du territoire qui lui sont interdits. Or, il y a 14 ans, elle pouvait encore trouver son bonheur dans près de 70% des communes en Suisse.

Des tassements perceptibles

Et pour un couple sans enfants affichant des revenus annuels de 200'000 francs? Il pourra s'offrir une villa de 5,5 pièces à peu près n'importe où en Suisse. Mais même la ville de Zurich ou encore des communes où se concentrent les revenus les plus élevés de Suisse leur resteront inaccessibles.

La situation pourrait toutefois évoluer dans les années à venir, avertit Claudio Saputelli, expert immobilier chez UBS. La demande en biens immobiliers reste forte et comme ce marché n'est pas régulé, les prix suivent en conséquence, explique-t-il. Mais on relève déjà des essoufflements et des régions comme Zurich ou Genève pourrait bien accuser des corrections allant jusqu'à 20%.

Ton opinion