Genève: Acquittés après avoir manifesté à l'aéroport
Actualisé

GenèveAcquittés après avoir manifesté à l'aéroport

Les militants de SolidaritéS amendés pour avoir protesté contre le renvoi d'un requérant blessé dans l'incendie des Tattes sont blanchis par la justice.

par
jef

Le Tribunal de police de Genève a acquitté tous les militants qui avaient été condamnés à des amendes pour une manifestation non autorisée en mars 2015 dans le terminal de l'aéroport. Ce rassemblement visait à protester contre le renvoi d'un jeune requérant blessé dans l'incendie du foyer des Tattes.

«Les juges ont estimé que nous n'étions pas les organisateurs de cette manifestation», a indiqué jeudi à l'ats Pablo Cruchon, permanent de SolidaritéS, qui est également l'un des trois militants acquittés par la justice. L'un d'entre eux avait déjà été blanchi en septembre alors que la justice a statué en décembre pour les deux autres.

Ces trois personnes avaient été interpellées alors qu'elles protestaient à Genève Aéroport contre le renvoi imminent d'un requérant d'asile. Elles avaient été mises à l'amende pour infraction à la loi sur les manifestations «au prétexte qu'elles auraient organisé la manifestation», selon SolidaritéS. Mais celle-ci était «parfaitement spontanée», souligne le parti.

Dans ses conclusions de septembre, le Tribunal de police avait par ailleurs reconnu que l'aéroport était un espace public et non privé, ce qui était «une avancée intéressante» pour SolidaritéS. Mais dans le jugement de décembre, le Tribunal «botte en touche» sur ce point et laisse la question ouverte. (jef/ats)

Ton opinion