Actualisé 13.07.2012 à 08:31

BiotechnologieActelion va supprimer jusqu'à 135 emplois

Le groupe bâlois annonce jeudi un programme de réduction de coûts pour 2013. Quelque 115 postes seront biffés sur le site d'Allschwil (BL).

Contraint de réduire ses coûts, le groupe biotechnologique bâlois Actelion va supprimer jusqu'à 135 emplois dans la recherche et développement ainsi que dans l'administration, dont 115 à Allschwil (BL). Jusqu'à 70 licenciements sont envisagés.

Actelion compte réduire en partie ses emplois grâce aux fluctuations naturelles et à des mesures de retraites anticipées. Toutefois, jusqu'à 70 licenciements sont possibles, a déclaré jeudi à l'ats Roland Haefeli, porte-parole du groupe.

L'entreprise a démarré une consultation avec les représentants du personnel. A l'issue du processus de consultation, Actelion proposera un plan social. Le groupe emploie plus de 2500 collaborateurs à travers le monde, dont plus de 1000 à Allschwil. La restructuration commencera à fin 2012 et se renforcera durant 2013.

Le directeur de l'économie et de la santé de Bâle-Campagne, Peter Zwick, estime que ces suppressions de postes sont une grande perte pour la région. Le canton va offrir aux employés qui perdent leur emploi un soutien par une prise en charge et un job-center.

Actelion a déclaré que le programme de réduction de coûts lui permettra de faire face aux nombreux défis auxquels l'entreprise est confrontée actuellement, indique-t-elle dans un communiqué. Le groupe souffre de la force du franc, de la concurrence accrue aux Etats-Unis et de l'environnement de prix à la baisse en Europe.

Nouveau médicament

«Nous devons actuellement poser des jalons de notre future croissance. Nous devons maintenir notre capacité bénéficiaire en tirant partie des chances de croissance à long terme tout en prenant parallèlement des mesures à court terme pour augmenter le résultat», a déclaré Jean-Paul Clozel, CEO d'Actelion, cité dans le communiqué. Cette nouvelle stratégie devrait engendrer de la croissance dès 2014.

Le groupe va réorienter ses activités de recherche et développement et se concentrer à l'avenir sur les maladies rares et les spécialités médicales. Il estime ainsi pouvoir créer les conditions d'investissement pour optimiser ses chances dans le marché du traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire.

Le groupe mise sur son médicament Macitentan contre l'hypertension artérielle pulmonaire qui a fait l'objet en avril d'études cliniques positives. Actelion estime pouvoir démarrer le processus d'homologation du produit au 4e trimestre 2012. Il doit prendre le relais du Tracleer, produit-phare du groupe.

Chiffres rouges

Les charges liées à la restructuration ne pourront être chiffrées en partie qu'à l'issue du processus de consultation avec le personnel et ne seront donc que partiellement comptabilisées dans le bilan 2012.

Le groupe bâlois a essuyé en 2011 une perte nette de 146,3 millions, contre un bénéfice de 390,6 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a reculé de 7% à 1,8 milliard.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!