ACTION: Action et jolies filles: le quotidien de 007
Actualisé

ACTIONAction et jolies filles: le quotidien de 007

Deux ans après l'excellente surprise de «Casino Royale», ce vingt-deuxième opus de l'espion anglais peine à convaincre.

par
Olivier Delaloye

Le réalisateur Martin Campbell («Le masque de Zorro») avait fait très fort avec le précédent volet des aventures de James Bond. Non seulement il était parvenu à relancer à l'échelle mondiale l'agent double zéro, qui s'essoufflait un peu, mais il avait aussi réussi le pari de nous faire croire à ce personnage mythique en le glissant dans la peau d'un comédien au physique très différent de celui de ses prédécesseurs.

Après avoir découvert la genèse du personnage, «Quantum of Solace» reprend, à une semaine près, et c'est une première, là où s'était arrêté «Casino Royale». James Bond doit neutraliser un dangereux homme d'affaires qui pourrait être responsable de la mort de sa bien-aimée et qui se sert de l'écologie pour masquer ses cruels desseins.

Ce long métrage réalisé par le Suisse Marc Forster remplit son contrat en offrant des séquences d'action impressionnantes, de nombreux pays visités, des jolies filles et un Daniel Craig toujours bien cravaté et impressionnant d'énergie! Le seul regret est que «Quantum of Solace» retombe dans les travers et les clichés propres à la série, alors que «Casino Royale» était parvenu à les effacer.

Sur la version collector de ce DVD, on trouve un sujet très intéressant d'une durée de cinquante minutes sur toute l'équipe technique.

«Quantum of Solace», de Marc Forster, avec Daniel Craig, Mathieu Amalric. Disponible dès mercredi

Ton opinion