Actualisé 12.04.2017 à 17:43

Feu dans l'Ain (F)Actions de solidarité pour les victimes de l'incendie

Un feu a détruit, mercredi dans la nuit, un immeuble d'habitation de Prévessin-Moëns (F), aux portes de Genève. La mairie doit reloger 66 habitants.

von
jcu
Parti au 2e étage, le feu s'est vite propagé par la façade boisée.

Parti au 2e étage, le feu s'est vite propagé par la façade boisée.

Leser-Reporter

Ce sont 30 familles qui, ce mercredi, se retrouvent à la rue. Une résidence de Prévessin-Moëns (F), aux portes de Genève, a été la proie des flammes en pleine nuit. «On dormait. Nous avons été réveillés par le bruit du bois qui craquait et explosait, témoigne Karim*, qui loge au rez-de-chaussée. Nous sommes tous sortis et nous sommes allés taper aux portes pour prévenir les voisins.» En tout, ce sont 66 habitants qui ont été évacués, dont 8 enfants et 8 bébés.

Les résidents attendent leur relogement. «Nous avons été rassemblés dans une salle de la commune en attendant de trouver une solution. Nous avons juste pu retourner sur place pour prendre quelques affaires», poursuit l'habitant.

Les soldats du feu sont intervenus à 2h20 sur ce bâtiment de la promenade de la Manchette. Ils se sont rendus maîtres de l'incendie vers 5h45. «Le feu est parti d'un appartement du 2e étage. Il s'est propagé par la façade boisée à la toiture, qui s'est en partie effondrée», explique un pompier du département de l'Ain. Il précise que le sinistre n'a pas fait de blessé. Au total, 46 sapeurs français sont intervenus. Ils ont été aidés par leurs collègues genevois.

La commune indique que les locataires ont eu rapidement accès à des produits de première nécessité pour les bébés et à un petit déjeuner. Des logements pérennes sont en cours de recherche sur la commune et aux alentours. Tous seront logés ce soir. Par ailleurs, «des actions de solidarité sont menées comme l'ouverture exceptionnelle des locaux de la Croix Rouge où les familles pourront se vêtir et récolter des jouets pour leurs enfants. Les habitants pourront également apporter leurs dons», explique Marine Brenelière, responsable service Culture-Communication et vie associative de la commune.

*prénom d'emprunt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!