Berne: Activiste condamné pour avoir attaqué un festival
Publié

BerneActiviste condamné pour avoir attaqué un festival

Dans la nuit du 18 au 19 octobre, 50 personnes encagoulées s'en sont prises à la soirée «We love Techno» à la Reitschule à Berne. L'un d'eux a été jugé jeudi.

par
miw/dmz

Un Bernois de 26 ans devait répondre jeudi de trouble à la paix publique. Il avait participé, à l'automne 2014, à la mise à sac d'une soirée dans l'enceinte du centre alternatif de la Reitschule à Berne.

Quelque 50 personnes encagoulées avaient pénétré dans la salle principale, s'étaient emparées de la caisse et avaient pillé les frigos. Ils avaient ensuite ouvert les portes pour permettre à des fêtards restés dehors de rentrer gratuitement.

Réunis sous le nom de «Fête gratuite pour tous», le collectif estimait que le prix d'entrée était trop élevé. Les malotrus se sont emparés de 13'500 francs et ont distribué des boissons aux festivaliers, qui n'ont pas été payées.

Panique évitée

Devant les juges, le prévenu, qui avait pu être identifié grâce à des enregistrements vidéo, a reconnu que tout avait été «méticuleusement planifié». Le personnel de sécurité, souhaitant éviter un mouvement de panique, avait laissé faire. Un comportement professionnel que le juge a félicité plutôt que critiqué.

Se reconnaissant lui-même proche du milieu activiste de gauche, il a été condamné à 280 heures de travaux d'intérêt général. La sentence restera inscrite dans son casier judiciaire pendant 10 ans. «J'aurai donc du mal à trouver un bon travail», a regretté l'accusé. Il était le seul participant à avoir pu être retrouvé par les forces de l'ordre.

Ton opinion