Clasica San Sebastian: Adam Yates s'impose sans le savoir
Actualisé

Clasica San SebastianAdam Yates s'impose sans le savoir

Confronté à des soucis avec son oreillette, le Britannique a attendu confirmation, une fois la ligne d'arrivée franchie, pour lever les bras en signe de victoire.

Le Britannique Adam Yates (Orica) a remporté, légèrement détaché, la première victoire majeure de sa carrière, la Clasica San Sebastian, comptant pour le WorldTour, à Saint-Sébastien en Espagne.

Il a devancé de 15 secondes le Belge Philippe Gilbert (BMC) et l'Espagnol Alejandro Valverde, 3e du dernier Tour de France et tenant du titre à la Clasica.

Mais, comme l'attestent les images vidéos ci-dessus, le Britannique, dont l'oreillette semblait en panne, n'était pas sûr d'avoir effectivement remporté l'épreuve. Il a dû interroger du geste et du regard l'assistance, une fois la ligne d'arrivée franchie, avant d'enfin oser lever les bras en signe de victoire.

Yates, qui aura 23 ans le 7 août, avait terminé 50e du Tour de France pour sa première participation. Professionnel depuis un an, il s'est classé 9e du dernier Tirreno-Adriatico. Il est le frère jumeau de Simon Yates (Orica également), 14e samedi après-midi.

Les Français Julian Alaphilippe (Etixx) et Warren Barguil (GIA) ont terminé respectivement 8e et 9e, à 15 secondes. Les Espagnols Daniel Moreno (Katusha) et Joaquim Rodriguez (Katusha), double vainqueur d'étape sur le dernier Tour de France, ont fini aux 4 et 5e places, devant le Néerlandais Bauke Mollema (Trek). L'Espagnol Alberto Contador, grippé, était absent (20 minutes/ats)

Ton opinion