Publié

GenèveAddition salée pour l’ex-comptable des HUG et un avocat

Le Tribunal fédéral a confirmé la peine du duo, coupable de gestion déloyale et complicité de gestion déloyale. Il devra rembourser 20,5 millions de francs à l’hôpital cantonal.

Lucien Fortunati

Le duo visait l’acquittement, le Tribunal fédéral les a déboutés et a confirmé leur condamnation à deux ans de prison avec sursis, pour gestion déloyale et complicité de gestion déloyale. L’ex-comptable des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l’avocat chargé du recouvrement des créances de l’institution devront donc rembourser 20,5 millions de francs à l’hôpital, à titre de réparation du dommage causé, indique la «Tribune de Genève».

Entre 2008 et 2015, le haut cadre avait mandaté un avocat pour récupérer les créances impayées des HUG. Ce dernier s’était «grassement enrichi (…) de façon éhontée», avait souligné l’an passé la Chambre pénale d’appel et de révision (CPAR). À l’issue de ce procès en deuxième instance, elle avait réduit la peine des prévenus en excluant l’escroquerie et leur avait accordé le sursis. Le Tribunal fédéral a confirmé ce jugement: il estime que l’ex-employés des HUG - qui s’est écarté de certaines normes comptables et a cherché à occulter l’étendue des montants à payer - devait être puni pour gestion déloyale. Les juges de Mon-Repos ont aussi suivi l’avis de la CPAR à propos de l’avocat aux honoraires «totalement exorbitants»: celle-ci avait conclu à une complicité de gestion déloyale.

(dra)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!