Travail temporaire: Adecco revoit ses objectifs financiers

Actualisé

Travail temporaireAdecco revoit ses objectifs financiers

Le groupe vaudois numéro un mondial de l'intérim confirme à la baisse son objectif de marge opérationnelle pour 2016-2020.

Adecco va se donner les moyens de procéder à des fusions et acquisitions.

Adecco va se donner les moyens de procéder à des fusions et acquisitions.

photo: Keystone/ARCHIVES

Adecco a fixé de nouveaux objectifs financiers à moyen terme présentés lundi à l'occasion d'une journée des investisseurs.

Une croissance organique des revenus au moins en ligne avec celle des principaux concurrents est visée au niveau du groupe et dans chaque marché majeur, annonce lundi Adecco dans un communiqué.

Le groupe confirme également son taux de rémunération des actionnaires à hauteur de 40-50% du bénéfice net ajusté et s'engage au minimum à payer un dividende stable.

Il va également se donner les moyens de procéder à des fusions et acquisitions, conformément à la précédente série d'objectifs et en lien avec ses critères stratégiques et financiers. Le capital excédentaire réservé pour ces opérations sera évalué à la fin de l'année et reversé aux actionnaires.

Croissance légèrement supérieure

Adecco fournit également quelques précisions actualisées sur son exercice 2015. Les deux premiers mois du quatrième trimestre ont vu la croissance organique s'accroître de 5%, avec une tendance similaire en décembre.

Il s'agit d'une croissance organique légèrement supérieure à celle connue lors du troisième trimestre (4%). Elle a été portée par la plupart des régions d'Europe, plus particulièrement la France. L'Amérique du Nord est, elle, restée stable.

Le géant de l'interim s'attend à moyen terme à obtenir une marge d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITA) située entre 4,5% et 5%. Le taux de conversion du flux de liquidités opérationnel devrait, lui, être supérieur à 90%.

La direction générale du groupe visait initialement une marge opérationnelle de plus de 5,5% pour l'ensemble de l'année 2015, mais avait ramené son objectif à 5,2% en novembre en raison de l'atonie de la croissance en Europe au troisième trimestre. Adecco confirme dans son communiqué lundi s'attendre approximativement à une telle marge EBITA en 2015.

Bilan après 100 jours

Le directeur général Alain Dehaze, qui a succédé début septembre à Patrick De Maeseneire, et le chef financier Hans Ploos van Amstel ont en outre présenté leur bilan après 100 jours d'activités. «Nous avons mis à jour notre stratégie», relève le premier nommé, cité dans le communiqué. «Nous restons engagés dans notre maîtrise des coûts et avons lancé une nouvelle initiative pour stimuler la productivité». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion